Je suis enfin dedans

Auteur : J.C. Scribe
parodie de Mon amant de Saint Jean de Lucienne Delyle
Date : 6 avril 2016
    


Faut flatter, faut lécher, faut sucer,
Faut jamais que t'arrêtes,
Si tu tiens vraiment à te Placé,
Oui faut sucer et resucer,

Tant pis si les copains tempêtent
Et qu'ils trouvent ça pernicieux,
Ils peuvent toujours
M'traiter tous les jours
De gros fayot ou de factieux,
C'est pas pour autant
Que je vais hésiter un seul instant
A m'déculotter,
Pour inciter
Valls à m'tester,.

J'suis prêt à rentrer s'il le fallait,
Mêm' par une fenêtre,
Et à me contenter d'un balai
Pour fair' les couloirs du palais,

Tant pis si Cécile rouspète,
Et me fait un caca nerveux
Elle en fait toujours,
Presque tous les jours,
A s'en arracher les cheveux,
Et pourtant, pourtant,
Ell' savait que j'rêvais depuis longtemps
De m'déculotter,
Pour inciter
Valls à m'tester,

Je m'fous des quolibets des railleurs,
Car j'aspire au meilleur
Un maroquin c'est que bonheur
Quitte à chier son son honneur,

Tant pis si les copains tempêtent
Et qu'ils trouvent ça pernicieux,
Ils peuvent toujours
M'traiter tous les jours
De gros fayot ou de factieux,
C'est pas pour autant
Ben vi, qu'j'ai hésité un seul instant
A m'déculotter,
Pour inciter
Valls à m'tester,

Du coup forcément,
De m'voir maint'enant dans le gouvernement,
Ils sont convaincus,
Que c'est eux qui l'ont dans le cul (bis)


Les précisions de l'auteur sur cette parodie :

Pour se Placé celui-là aurait voyagé dans des galeries de taupes, passé par des trous de souris, voire d'autre chose, et j'avoue que voilà bien le genre de mentalité qui me dépasse !

Mais nom de dieu où sont les hommes ?




Liste des 2 autres parodies répertoriées pour Mon amant de Saint Jean de Lucienne Delyle :





Quelques parodies parmi prises au hasard :