Ah ! que c'est bon !

Auteur : J.C. Scribe
parodie de La Madelon de Bach
Date : 5 avril 2016
    


Dans les cantines de nos parlementaires
Quand on s'envoie une petite purée,
C'est de la truff', pas de la pomme de terre,
Faut ce qu'il faut pour ne pas dégénérer,
Pour quatre sous et des broutilles,
On s'y rince aussi la cloison,
Sans verser dans la pacotille,
Avec des grands crus à foison :
Pas de piquette et non plus de topinambours
Pour le Palais Bourbon ou bien du Luxembourg,

{Refrain}
Ah que c'est bon de bouffer et de boire,
Comme des rois sans sortir trop de ronds,
Si ce n'est pour laisser un pourboire
D'un gros euro, environ,
A table, en plus, quand les mets prolifèrent,
On tient, c'est sûr, sa place sans façons,
Mieux qu'les promesses qu'on a pu faire,
Egal'ment, sans façons, sans façons !

Homard, dos de veau et autres fantaisies,
Le chapon de Bresse et la tarte au tatin,
N'sont pas étrangers aux mines cramoisies
Affichées dans les assemblées, c'est certain,
Des gens piquant un petit somme
Pour digérer tranquillement
Quand un orateur les assomme
A grand renfort de boniments,
Et quand on les réveille, en sursaut, c'est humain,
Ils cherchent ce qu'ils vont pouvoir manger demain,

{Refrain}

C'est en lisant leurs menus qu'on réalise
Que chez eux il y a plus de mardis gras
Que de vendredis saints alors on balise,
Car c'est nos sous qu'ils dévorent ces ingrats,
Pourtant quand leurs mandats expirent,
Ces mecs qui nous coûtent bonbon,
Sont réélus, c'est ça le pire,
Même s'ils n'ont rien fait de bon,
A part un coup de sang qui pourrait survenir,
Rien d'autre ne saurait gâcher leur avenir.

{Refrain}


Les précisions de l'auteur sur cette parodie :

Petite fantaisie inspirée par le reportage que j'ai vu récemment sur le train de vie des sénateurs, au cours duquel on est passés par la "cantine". Comme on m'a dit, le même soir, que ce n'était pas plus mal du côté du Palais Bourbon, j'ai choisi d'évoquer les deux ; preuve que je ne suis pas sectaire puisque le Sénat est à droite, et l'Assemblée à gauche, en quelque sorte les uns du côté de la fourchette et les autres du couteau.

Notre bon Président étant, quant à lui, si on en croit ce qu'on à ramassé depuis son arrivée, cramponné à la louche !




Liste des 3 autres parodies répertoriées pour La Madelon de Bach :





Quelques parodies parmi prises au hasard :