Le caca

Auteur : J.C. Scribe
parodie de A dada de Bourvil
Date : 5 avril 2016
    


Ben dis donc ce canard quell' stupeur,
Du début à la fin c'est caca,
Ces ragots, ces cancans, ça fait peur,
C'est pas beau, c'est vilain, c'est caca !
Fourrer son grand nez dans les affaires
De fesses ça vraiment c'est caca,
Ah ! il faut quand même oser le faire,
Faut kiffer le cucul, le caca :

Le caca, le caca, ça fouette, fouette, fouette,
Fouette, fouette, fouette, ça,
Le caca, le caca, ça fouette, fouette, fouette,
Fouette, fouette, fouette, ça,

Mais tout ça c'est pas fait pour déplaire
Au patron du magazine caca,
Plus ça pue, plus il vend d'exemplaires,
Oui, pour lui c'est payant le caca !
Il aime en tant que propriétaire
Quand son équip' de fouille caca,
Au nom d'un principe libertaire,
Remue fort et sème le caca,

Le caca, le caca, ça fouette, fouette, fouette,
Fouette, fouette, fouette, ça,
Le caca, le caca, ça fouette, fouette, fouette,
Fouette, fouette, fouette, ça,

Il se fout que dans des ministères
Des gens qui n'aiment pas le caca
Lui mettraient bien pour le faire taire
A son tour le nez dans son caca,
Mais hélas, ce n'est pas un mystère,
Il y aura toujours du caca
De partout, ici bas, sur la terre,
Car le monde est tout entier caca :

Le caca, le caca, ça fouette, fouette, fouette,
Fouette, fouette, fouette, ça,
Le caca, le caca, ça fouette, fouette, fouette,
Fouette, fouette, fouette, ça,

Oh ben allez, encore une fois :

Le caca, le caca, ça fouette, fouette, fouette,
Fouette, fouette, fouette, ça,
Le caca, le caca, ça fouette, fouette, fouette,
Fouette, fouette, fouette, ça... ça pue !


Les précisions de l'auteur sur cette parodie :

Il faut bien rigoler aussi de temps en temps, "pour ce que rire est le propre de l'homme", et pour ça, même si on y va parfois d'un rire un peu jaune, on peut compter sur la presse people, surtout quand elle s'intéresse aux amours présidentielles, pas exemple, ou aux galipettes en réunion d'un autre ex tout puissant de ce monde !




Aucune autre parodie n'est répertoriée pour A dada de Bourvil.





Quelques parodies parmi prises au hasard :