Staline

Auteur : Frederis Ettenein
parodie de Aline de Christophe
    


J'avais dessiné sur le sableJ'avais bloqué sur une page
Son doux visage qui me souriaitSur de grosses moustaches qui me troublaient
Puis il a plu sur cette plagePuis un idiot a tourné la page
Dans cet orage, elle a disparu.Dans le paysage elle ont disparu


Et j'ai crié, crié, Aline, pour qu'elle revienneEt j'ai crié, crié ! Staline! pour qu'il revienne
Et j'ai pleuré, pleuré, oh ! j'avais trop de peine.Et j'ai prié, prié ! pour m'imprégner de haine.


Je me suis assis près de son á¢meJe me suis inscrit au Parti des Armes
Mais la belle dame s'était enfuie.Mais les camarades ne m'ont pas compris
Je l'ai cherchée sans plus y croireJe l'ai cherché dans leur programme
Et sans un espoir, pour me guider.Sans un indice pour me guider




Je n'ai gardé que ce doux visageJe n'ai gardé que ce gros visage
Comme une épave sur le sable mouillé.Ces grosses moustaches et ces yeux bridés.






Liste des 7 autres parodies répertoriées pour Aline de Christophe :





Quelques parodies parmi prises au hasard :