Léchant tes TN

Auteur : Eric TioN
parodie de Le chant des sirènes de Fréro Delavega
    



Kiffeur de sket, et de cho7
NIKE, ADIDAS, je pète un câble. Fasciné que par ça
Jogging LACOSTE, c'est trop la classe
Mais je me casse et je m'évade si tu mets du PUMA

Oh perdre raison devant tes petons
Je m'abandonne à tes sueurs d'autrefois
Oh perdre raison, transpiration, je m'abandonne

Quand je te sniffe tes semelles, les larmes me viennent
En léchant tes TN, mon trou c'est bien ouvert
Oh mets la moi, soit cruel, sneaker en survet, euphorie d'être à terre

Combien de crasse, combien d'éjac
Combien de trace, combien de claque
Me donneras-tu cette fois

Doser mes skets, je deviens barge
Garde ta casquette quant tu décharges
avant que je ne m'y noie

Oh perdre raison devant tes petons
je m'abandonne à tes sueurs d'autrefois
oh perdre raison, transpiration, je m'abandonne

Quand je te sniffe tes semelles, les larmes me viennent
En léchant tes TN, mon trou c'est bien ouvert
oh mets la moi, soit cruel, sneaker en survet, euphorie d'être à terre




Une autre parodie est répertoriée pour Le chant des sirènes de Fréro Delavega :





Quelques parodies parmi prises au hasard :