V.O.M.I.

Auteur : Dr. Willy
parodie de T.D.S.I. de Rohff
    


Démarrage hold-up, de la première à la sixième, je viens mettre ça au topSoirée mortelle, j'suis dans un état tel que j'pourrais voir 36 chandelles
Plus rien ne peut m’arrêter, ni rappeur ni RobocopRien qu'en levant les yeux au ciel mais dans ma tête, c'est pas net
N’aie pas peur, quand je pilote le mic, rien que j’passe des rapportsPourtant, j'ai pas fumé la moquette, j'ai juste fait un cocktail whisky / Jet 27


Turbo diesel sport injection, avec principe, espoirVouloir Offrir Mes Intestins comme le dernier bon samaritain
Sur un bon son, on cherche pas le hit,J'écarte, pousse les gens au maximum,
On veut tout prendre sans se faire prendre, on allume comme dans ’Heat’Vaut mieux qu'j'anticipe avant de cracher mes tripes


Sauf que je ne suis pas Robert De Niro, je t’affranchis, ça monte au cerveauL'odeur de la cigarette me monte à la tête, je n'peux plus supporter cet esprit de fête
Un truc de dingue, l’engin 9.4, quatre cent chevauxOù s'entrechoquent verres et chopes de bière
Je passe le rapport de notre vie à l’oralTchin-tchin! A la tienne comme chez Afflelou
Selon l’humeur du jour, l’état du moralMoi, je vois tout flou, je sors prendre l'air 2 secondes
Faut que je respire de l’air frais man, ce qui m’inspire est formelM'écarte du monde, la foule ça m'gonfle, parmi des gens qui ronflent, d'autres qui font grumpf!
C’est la spirale infernale, qui m’aspire à faire mal au micro,Et ceux qui grillent les blondes atteindre la sortie, c'est un vrai triomphe
Je suis fort man, j’ai débuté comme Mike Tyson, J'ai la rate qui se dilate et mon estomac est dans un sale état
Compte durer comme Georges Foreman, comme BatmanJ'suis mal en point et j'ai le foie qui ne répond point
Rohff forever, Vitry fever, plutôt réaliste que rêveurPoint-barre ma santé se barre en couille pas clair, faut vite qu'je trouve les waters
Et si mes rimes sont mal comprises, Les nutriments s'affolent et ma salive accroît
C’est parce que rien que j’accélère, accélère, j’ai la putain de reprisePour m'transporter aux chiottes, ils s'y sont mis à trois
Le rap c’est mon périph que je prends à sens inverseNo problemo! Ca r'monte jusqu'à la bouche d'égoût
Avec les pleins phares la nuit, à 2002 kilomètres heureRegarder ce spectacle tient vraiment du dégoût
Rohff, dernier BM, entrain de zigzaguer
C’est du direct, droit au but comme Trézéguet




Turbo parce que je suis speed, diesel pour l’endurance, sportif injection pour la concurrenceVouloir... parce que j'y tiens, offrir... je n'y peux rien
Au rétro, un coup de gaz, tu disparais de l’écranMes intestins... ils restent où ils sont et tout ira bien
Pour Rocco sous écrou, avec les crocs et du cranJe fais mon nécessaire pour pas les perdre en chemin
Fais danser la haine comme Vince, on se multiplie comme les GremlinsDans ma tête, y'a tout qui bouge, je vois des lutins tout rouge
Bouge en sous-marin comme les Marin’sEt j'ai la vue qui s'trouble pas cool
Je ne vendrais pas ma vie aux médias, comme Hélène SégaraJ'vois défiler l'plafond, à moins que ce ne soit l'plancher
Qui elle-même s’égare quand elle entend çaDépêchez-vous les gars sinon je sens qu'j'vais flancher
Elle aime ses gars rares, comme toutes demoisellesDanger! Y a le rumsteak que j'ai mangé
On braque le rap, on prend l’oseille, on fait ce qu’on a à faire sans faire de zèleQui revient à la charge et sous forme de steak haché
Sans prendre des ailes, devant les cris désireux des groupiesY a pas à chier, j'vais tout décharger
Tous créatures de Dieu, y a pas de VIPÇa va faire des ravages et ça va déménager
















MC 4 motions, toutes options, Rohff en rodageIls m'ont donné des calmants (prends du prozak)
Prototype de l’année, d’après les sondagesPour faire passer le sale goût de la barback
Flow à direction assistée dans les viragesMais c'qu'ils savent pas, c'est qu'j'suis hypocondriaque
Attention ne traînez pas dans les paragesAlors le V.O.M.I. Revient à l'attaque
Censuré au salon de l’auto, style illégal manÇa monte, ça court le long de l'œsophage
Pour tous mes potos sous le porche, personne m’égale manVite! La cuvette, ça va être un vrai carnage
Même pas les Porsche, je suis pas un hasa, je roule droit,J'vais repeindre les murs de la salle de bain
Pas de vague, pas de drogues, ni champ, ni frime, nique les modes, tout ce qui est en vogueM'enfin, comme dit le proverbe, ça ira mieux demain
Elvira, bouge tes airbags, tes fesses sur un son à l’ancienne, à la ScarfaceOuais chérie! Pousse tes airbags, tes fesses, tu t'remmaquilleras quand j'aurais gerbé mon stress
C’est la Rohff sensation, ouech ma gueuleEt certains diront bien fait pour ta gueule
Je te fais danser les condés comme Georges MichaelMais ça fait plaisir d'savoir qu'j'suis pas seul




Et quand ma voix traverse le ciel (boîte séquentielle)Et une fois dans les waters
A travers les temps (officiel)(bleurg! V.O.M.I. Bleurg!)
Et quand ma voix traverse le ciel (boîte séquentielle)J'fais comme ceux qui gerbent leur mère
TDSI (officiel)(bleurg! W.I.L.L.Y. Bleurg!)
Mafia K’1 Fry (boîte séquentielle)Un gars à l'air salutaire
R.O.H.2F (officiel)(bleurg! 3.4. bleurg!)
9.4 (boîte séquentielle)Me dit : Il t'en reste d'hier. Merci!
Ewa (officiel)(hey hey hey va)












Aucune autre parodie n'est répertoriée pour T.D.S.I. de Rohff.





Quelques parodies parmi prises au hasard :