Cupide

Auteur : Mérée Drante
parodie de Cupidon s'en fout de Georges Brassens
Date : mars 2012
    

Cité sur Meilleure illustration d'une parodie en 2012


Pour changer en amour notre amourettePour changer la gueule de la planète
Il s'en serait pas fallu de beaucoupFaudrait s'y mettre vite et à beaucoup
Mais, ce jour-là, Vénus était distraiteCar Dieu Business n'a plus rien qui l'arrête
Il est des jours où Cupidon s'en foutY'a pas un jour où Cupide s'en fout
Il est des jours où Cupidon s'en foutPas un seul jour où Cupide s'en fout !


Des jours où il joue les mouches du cocheChaque jour ses adeptes imbéciles
Où elles sont émoussées dans le boutTirent un peu plus sur la corde à nos cous
Les flèches courtoises qu'il nous décocheLes gouvernements sont leurs ustensiles
Il est des jours où Cupidon s'en foutY'a pas un jour où Cupide s'en fout
Il est des jours où Cupidon s'en foutPas un seul jour où Cupide s'en fout !


Se consacrant à d'autres imbécilesIls vont chercher jusqu'au fond de nos poches
Il n'eut pas l'heur de s'occuper de nousMais ne sont jamais traités de voyous
Avec son arc et tous ses ustensilesL'argent est tout ce à quoi ils s'accrochent
Il est des jours où Cupidon s'en foutY'a pas un jour où Cupide s'en fout
Il est des jours où Cupidon s'en foutPas un seul jour où Cupide s'en fout !


On a tenté sans lui d'ouvrir la fêtePar un effet pervers, malsain et bête
Sur l'herbe tendre, on s'est roulés, mais vousLa populace les imite en tout
Avez perdu la vertu, pas la têteA perdu son honneur, toute sa tête
Il est des jours où Cupidon s'en foutY'a pas un jour où Cupide s'en fout
Il est des jours où Cupidon s'en foutPas un seul jour où Cupide s'en fout !


Si vous m'avez donné toute licenceLa richesse contient cette indécence
Le cœur, hélas, n'était pas dans le coupDe remplacer le cœur par quelques sous
Le feu sacré brillait par son absenceMais les sous sont côtés par la finance
Il est des jours où Cupidon s'en foutY'a pas un jour où Cupide s'en fout
Il est des jours où Cupidon s'en foutPas un seul jour où Cupide s'en fout !


On effeuilla vingt fois la margueriteTout le monde connaîtra le mérite
Elle tomba vingt fois sur 'pas du tout'D'avoir aimé l'argent par dessus tout
Et notre pauvre idylle a fait failliteCe qui pousse la Terre à la faillite
Il est des jours où Cupidon s'en foutY'a pas un jour où Cupide s'en fout
Il est des jours où Cupidon s'en foutPas un seul jour où Cupide s'en fout !


Quand vous irez au bois conter fleuretteJe vais arrêter là ma chansonnette
Jeunes galants, le ciel soit avec vousJeunes manants, le ciel soit avec vous,
Je n'eus pas cette chance et le regretteL'homme de l'argent est la marionnette
Il est des jours où Cupidon s'en foutY'a pas un jour où Cupide s'en fout
Il est des jours où Cupidon s'en foutPas un seul jour où Cupide s'en fout !




Une autre parodie est répertoriée pour Cupidon s'en fout de Georges Brassens :





Quelques parodies parmi prises au hasard :