Je suis un enseignant

Auteur : Danlascie
parodie de Le cabotin de Charles Aznavour
    


Je suis un cabotin dans toute sa splendeurJe suis un enseignant dans toute sa splendeur
Je suis né pour jouerJe suis né pour en baver.
Donnez-moi un tréteau minable et sans chaleurDonnez-moi une salle minable et sans chaleur
Je vais me surpasserJe vais me surpasser.
Je suis un cabotin dans toute sa splendeurJe suis un enseignant dans toute sa splendeur
Mais j'ai ça dans le sangMais j'ai ça dans le sang.
Donnez-moi quatre planches et quelques spectateursDonnez-moi trente élèves avec un inspecteur
Et j'aurai du talent,Et j'aurais du talent
Du talentDu talent.


Dans une pièce de trois mursDans une pièce face à des murs
A ventre ouvert sur le publicA livre ouvert sur le public
Tout comme au bord d'un gouffre obscurTout comme au bord d'un gouffre obscur
Avec mon trac, mes ticsAvec mon trac, avec mes tics
Je viens donner la comédieJe viens donner la comédie
Vibrant d'un feu qui brûle en moiVibrant d'un feu qui brûle en moi
Je parle, je pleure, et je risJe parle, je pleure, et je crie
Et vis mon rôle chaque foiEt vis mon rôle chaque fois
Ne me condamnez pas sans comprendre mon cœurNe me condamnez pas sans comprendre mon cœur
Je sui d'une autre raceJe suis d'une autre race
Je suis un cabotin dans toute sa splendeurJe suis un enseignant dans toute sa splendeur
La scène est mon espaceL'estrade est mon espace.


Ma vie commence alorsMa vie commence alors
Que je vois le décorQue je vois le décor
Que j'entends les trois coupsQue j'entends la sonnerie
Et je suis malgré moiEt je suis malgré moi
pris de peur et de joiePris de peur et de joie
Quand le rideau se lèveQuand le tableau s'emplit
Là, mon cœur bat si fortLà, mon cœur bat si fort
Que je frôle la mortQue je frôle la mort
Et que j'en oublie toutEt que j'en oublie tout
Mais au moment exactMais au moment exact
Je fais le premier pasJe fais le premier pas
Pour entrer dans mon rêvePour entrer dans mon rêve, mon rêve


Je suis un cabotin dans toute sa splendeurJe suis un enseignant dans toute sa splendeur
J'ai choisi mon destinJ'ai choisi mon destin
Donnez-moi dix répliques et quelques projecteursDonnez-moi trente élèves et même un inspecteur
Vous verrez mes moyensVous verrez mes moyens.
Je suis un cabotin dans toute sa splendeurJe suis un enseignant dans toute sa splendeur
Et c'est toute ma vieEt c'est toute ma vie.
Donnez-moi un théâtre, un rôle à ma hauteurDonnez-moi des élèves, et même un inspecteur
Et j'aurai du génieEt j'aurais du génie
Du génieDu génie


Sous un maquillage savantSans vouloir paraître savant
ou le visage à découvertEt le visage à découvert
Emphatique ou discrètementEmphatique ou discrètement
Je dis la prose ou bien le versJe dis la prose ou bien le vers
Avec tendresse avec fureurAvec tendresse avec fureur
Selon la pièce et puis l'emploiSelon les élèves et l'emploi
Je souffre, je vis ou je meursJe souffre, je vis ou je meurs
Et mens jusqu'à ce que j'y croieEt répète jusqu'à ce que ce qu'on me croit
Soit dit sans vanité je connais ma valeurSoit dit sans vanité je connais ma valeur
Et si pour vous peut-êtreEt si pour vous peut-être
Je suis un cabotin dans toute sa splendeurJe suis un enseignant dans toute sa splendeur
Je reste fier de l'êtreJe reste fier de l'être.




Une autre parodie est répertoriée pour Le cabotin de Charles Aznavour :





Quelques parodies parmi prises au hasard :