Claudine

Auteur : Danlascie
parodie de Céline de Hugues Aufray
    


Dis moi, Céline, les années ont passé.Dis-moi Claudine, les années ont passé,
Pourquoi n'as tu jamais pensé à te marier ?Pourquoi n'as-tu jamais pensé être certifiée ?
De tout' mes sœurs qui vivaient ici,De mes collègues qui vivaient ici,
Tu es la seule sans mari.Tu es de celles qui ne sont pas sortie.


Non, non, non, ne rougis pas, non, ne rougis pas.Non non non, ne nous dis pas, non ne nous dis pas
Tu as, tu as toujours de beaux yeux.Que Pé-eu-gé-cer ça rend heureux.
Ne rougis pas, non, ne rougis pas.Ne nous dis pas, non ne nous dis pas,
Tu aurais pu rendre un homme heureux.Tous le seraient resté, sans faire de vœux.


Dis moi, Céline, toi qui es notre aînée,Dis moi Claudine, et ça m'y fait penser,
Toi qui fus notre mèr', toi qui l'as remplacée,Jamais pour les bonnes classes tu n'as été aidée.
N'as tu vécu pour nous autrefoisN'as tu vécu au collège ma foi,
Que sans jamais penser à toi ?Que sans jamais baisser les bras ?


Non, non, non, ne rougis pas, non, ne rougis pas.Non non non ne nous dis pas, non ne nous dis pas,
Tu as, tu as toujours de beaux yeux.Qu'avoir les trois-té ça rend heureux.
Ne rougis pas, non, ne rougis pas.Ne nous dis pas non, ne nous dis pas,
Tu aurais pu rendre un homme heureux.Oncque ne les aurait une fois sur deux.


Dis moi, Céline, qu'est il donc devenuDis moi Claudine, qu'est-il donc advenu
Ce gentil fiancé qu'on n'a jamais revu ?De cette foutue inspection, as-tu été de la revue ?
Est c' pour ne pas nous abandonnerEst-ce pour ne pas nous abandonner,
Que tu l'as laissée s'en aller ?Que tu ne veux pas progresser ?


Non, non, non, ne rougis pas, non, ne rougis pas.Non non non ne nous dis pas, non ne nous dis pas,
Tu as, tu as toujours de beaux yeux.Que Pé-eu-gé-cer ça rend heureux.
Ne rougis pas, non, ne rougis pas.Ne nous dis pas, non ne nous dis pas
Tu aurais pu rendre un homme heureux.Tous le seraient resté sans faire de vœux.


Mais non, Céline, ta vie n'est pas perdue.Mais non Claudine, tu n'as pas tout perdu,
Nous sommes les enfants que tu n'as jamais eus.Il te reste la hors classe, oui, même moi je l'ai eue.
Il y a longtemps que je le savaisIl y a longtemps que je le savais,
Et je ne l'oublierai jamais.Tu y pensais sans la demander.


{Parlé}{Parlé}
Ne pleure pas, non, ne pleure pas.Ne rigole pas, non ne rigole pas,
Tu as toujours les yeux d'autrefois.Ici c'est toujours comme autrefois.
Ne pleure pas, non, ne pleure pas.Ne rigole pas, non ne rigole pas,
Nous resterons toujours près de toi,Nous resterons toujours prés de toi.
Nous resterons toujours près de toi.Nous resterons toujours prés de toi.




Liste des 7 autres parodies répertoriées pour Céline de Hugues Aufray :





Quelques parodies parmi prises au hasard :