L'homme tout nu

Auteur : Choum
parodie de Caroline de MC Solaar
    


J'étais cool, Je suis seul,
Assis sur un banc, c'était au printemps Popotin dans le vent, comme c'est déprimant
Ils cueillent une marguerite, ce sont deux amants Sous mon imperméable, se cache un string blanc
Overdose de douceur, ils jouent comme des enfants Je sens d'ici l'odeur des petits enfants
Je t'aime un peu, beaucoup, a la folie, passionnément Ils aiment un peu, beaucoup, à la folie, excessivement
Mais a la suite d'une douloureuse déception sentimentale A la sortie des garderies ou des écoles maternelles
D'humeur chaleureuse je devenais brutal J'exhibe mon derrière à des petites pucelles
La haine d'un être n'est pas dans nos prérogatives Chatouilles, papouilles, quand elles viennent me tirer les poils
Tchernobyl, tcherno-débile ! Jalousie radioactive Une bonne raclée dans la face, qu'est-ce qu'on se poile

Caroline était une amie, une superbe fille Caroline était toute mimi, jolie petite fille
Je repense a elle, a nous, a nos cornets vanille Je repense à elle, à nous, à son petit corps fragile
A sa boulimie de fraises, de framboises, de myrtilles A nos câlins sensuels dans les poubelles de la ville
A ses délires futiles, a son style pacotille A ses coups de pieds mortels dans mes bijoux de famille

Je suis l'as de trèfle qui pique ton cœur Je suis l'homme tout nu qui touche à ton corps
Caroline Sans limite

Comme le trèfle a quatre feuilles, je cherche votre bonheur Comme un pauvre mec frustré, je cherche à prendre le cœur
Je suis l'homme qui tombe à pic, pour prendre ton cœur Des jeunes, des vieux, des animaux, des camionneurs
Il faut se tenir à carreau, Caro ce message vient du cœur L'amour n'a pour moi jamais de limite, je suis toujours en chaleur

Une pyramide de baisers, une tempête d'amitié Au fond des caniveaux, sur les aires d'autoroute
Une vague de caresse, un cyclone de douceur Dans une boîte de travelos, sur un grand terrain de foot
Un océan de pensées, Caroline je t'ai offert un building de tendresse En costard, en cuir, en caleçon, je suis toujours prêt à te montrer mon sexe
J'ai une peur bleue, je suis poursuivi par l'armée rouge J'me suis caché, j'suis poursuivi par les poulets
Pour toi j'ai pris des billets verts, il a fallu qu'je bouge Pour attentat à la pudeur et détournement de mineurs
Pyromane de ton cœur, canadair de tes frayeurs On me traite de pouilleux, d'obsédés incestueux
Je t'ai offert une symphonie de couleurs De pervers pédophile, zoophile, gérontophile

Elle est partie, maso Je suis parti maso
Avec un vieux macho Avec un vieux cageot
Qu'elle avait rencontre dans une station de métro Que j'avais rencontré dans une boîte de nymphos
Quand je les vois main dans la main fumant le même mégot Quand je me regarde pourrir dans le même cageot
Je sens un pincement dans son cœur, mais elle n'ose dire mot Je me dis, mon vieux, dans ta vie t'as fais que des fiascos



Claude MC prend le microphone genre love story ragga muffin Ho Choum prend le microphone écoute mon vieux comme ça déchire
Pour te parler d'une amie qu'on appelle Caroline Pour te parler d'un nymphomane exhibitioniste
Elle était ma dame, elle était ma came Il était minable, il était pourrave
Elle était ma vitamine Il était vraiment lamentable
Elle était ma drogue, ma dope, ma coke, mon crack Il était vilain, méchant, pas beau, reubeu
Mon amphétamine, Caroline Beurk caca boudin, le monsieur

Je repense a elle, femme actuelle, 20 ans, jeune et jolie Je repense à moi, 60 piges, clochard, moche et ridé
Remets donc le film a l'envers, magnéto de la vie Je passe toutes mes nuits sur une paillasse qui sent mauvais
Pour elle, faut-il l'admettre, des larmes ont coulé Au stade où j'en suis, fini les excès
Hémorragie oculaire, vive notre amitié Overdose de chaleur maintenant je suis blasé
Du passé, du présent, je l'espère du futur Les gamins, les mémés, les travelos, les poulets

Je suis passé pour être présent dans ton futur Les petites filles coquettes en jupons, je les ai toutes niquées
La vie est un jeu de cartes Ma vie est une orgie
Paris un casino Paris un gros bordel
Je joue les rouges cœurs carreau... Je n'suis qu'un pauvre mec mortel...





Aucune autre parodie n'est répertoriée pour Caroline de MC Solaar.





Quelques parodies parmi prises au hasard :