Que d'orages

Auteur : Chanteuse 54
parodie de L'amour défendu de Hervé Vilard
    


mais que d'orages nous avons partagé,
que de disputes injustes,a blamer,
je crie ma haine d'avoir gaché ma vie,
d'avoir subi une lente agonie.
je voudrai renier ce moment de ma vie,
je voudrai survivre à tout ce gachis.

pas un seul jour passé
ne m'a donné de répit
car les coups pleuvaient sur moi,
j'étais comme anéantie
et comme j'étais rebelle
cela te donnait l'envie
de continuer de plus belle
jusqu'à gagner la partie.

et j'avais beau crier gare
devant toute l'étendue
de ce désastre en puissance
je me sentais parvenue
au summum de la souffrance,
je ne réagissais plus
comme anesthésiée je pense,
je n'les sentais d'ja plus
je me sentais coupable
d'n'ètre qu'une femme.

c'était le maître,je devais obéir
mais quelles contraintes
que j'ai eu a subir,
les sorties rares,on avait pas d'argent,
dans cette vie là aucun enchantement.

je n'ai pas refait ma vie,
j'ai bien trop peur de l'échec,
j'ai vécu une période
que je qualifie d'infecte,
la présence que je tolère
c'est la présence de mon chien,
c'est bien la seule à mes yeux
qui peut me faire du bien.

avec l'amour qu'il me donne
cela compense tout le reste
et jamais un ètre humain
n'a pu combler la tristesse
qu'il m'arrive de ressentir
tout au bout de mon chemin,
tout sauf bien sur mon chien
qui égaye mes lendemains.

et je milite pour la cause,
celle de femmes battues
qui sont de pauvres victimes
souvent de malentendus
et je n'aurai pas de cesse
et jusqu'à mon dernier souffle
de pallier à la détresse
de toutes celles qui souffrent,
en luttant on supprime tous
les mauvais traitements.




Aucune autre parodie n'est répertoriée pour L'amour défendu de Hervé Vilard.





Quelques parodies parmi prises au hasard :