L'accouchement

Auteur : Chanteuse 54
parodie de La prière de Georges Brassens
    


à celles qui accouchent
je souhaite le meilleur
et non pas comme moi
qu'est vécu le labeur,
faut savoir que ça n'est pas
une partie de plaisir
mais si en l'occurrence
ça tourne au pugilat
ce n'est pas rassurant
pour qui subit cela,
je vous le dis voilà.

mon premier accouchement
s'est fait dans la douleur,
couchée sur une table
de prison d'ailleurs,
ce n'est déjà pas drôle
d'accoucher là dans le fond,
quand au long de ma grossesse
j'n'ai eu que des nausées
de celles qui vous retournent
le cœur sans pitié,
j'avoue j'en ai bavé.

pour le deuxième ensuite
j'étais remplie de bleus,
de ceux que l'on remarque
quand on vous frappe,
un pieu qu'on vous enfonce
chaque fois un peu plus dans le cœur,
à cause de cela
mon col s'est ouvert
ce qui a provoqué
l'accouchement avant l'heure
avec des craintes par ailleurs.

pour le troisième enfin
ce fut l'apothéose,
déchirée d'long en large
j'en ai eu ma dose,
déjà à cette époque
j'fumais comme un pompier
et quand il a bien fallu
sortir le placenta
j'ai bien cru m'évanouir
au milieu de tout ça,
je n'en garde pas d'émoi.

pour résumer le tout
je voudrais en aucun cas
ne pas être obligée
de repasser par là,
donner la vie est
entièrement normal
mais mener sa grossesse
de façon déplorable
ne facilite en rien
l'expulsion finale,
à méditer sur table.




Une autre parodie est répertoriée pour La prière de Georges Brassens :





Quelques parodies parmi prises au hasard :