L'hopital

Auteur : Chanteuse 54
parodie de Desperado de Gilbert Bécaud
    


dans une chambre d'hôpital
je sens que je défaille
à la vue de c'qui m'attend,
je suis tombé de cheval,
j'ai de nombreuses fractures
qu'attendent au tournant.
que va-t on diagnostiquer
et pour combien de temps
vais je rester alité,
j'attends dans un état fébrile
qu'on me donne la liste
de ce qui va m'arriver
et je me sens un mort-vivant.

le bilan n'est pas fameux:
quarante fractures au mieux,
j'en ai pour un moment
à devoir ronger mon frein
moi qu'étais plein d'entrain
jusqu'à ce jour nouveau
ou j'ai franchi un obstacle,
propulsé dans l'espace,
mon cheval dans le même bateau,
j'ai la fièvre qui s'enlise
dans ma chair,j'agonise,
je souffre de tourments
et je me sens un mort vivant.

c'est à l'hôpital de garches
ou l'on m'a transporté
qu'on soigne les bobos
mais surtout les grands blessés
qui nécessitent des soins un peu particuliers,
rééducation rentre dans l'attribution
de ce lieu renommé,
dès que je serai plus fort
j'entrouvrirai la porte aux défis-
plus avant
et je me sens un mort vivant.

dès que je serai sur pied
je remonterai à cheval,
oui j'en fais le serment,
après des opérations multiples
m'obligeant au supplice
je serai comme avant
et là j'me sentirais vivant.




Aucune autre parodie n'est répertoriée pour Desperado de Gilbert Bécaud.





Quelques parodies parmi prises au hasard :