Monsieur trucmuche

Auteur : Chanteuse 54
parodie de Rondeau du brésilien de Dario Moréno
    


je poursuis toujours mon chemin
même à un age plutôt ancien,
je nargue la population
s'il le faut à coups de klaxons
même si je me ridiculise
je suis un survivant de la bêtise,
mon œil valide peut tout voir
et parfois ça vire au cauchemar
de voir que ma fille a changé
les règles de mon parti,pitié,
il y a peu de temps encore
c'est moi qui était dans le décor,
en quelques mois elle a raflé
ce qui me servait de marchepied
et englouti sous sa semelle
de précieux conseils distillés.
avant c'était moi le patron
qui répétait avec force et rage,
la France est remplie d'immigrés,
il faut faire le ménage pitié,
personne ne m'a cru pourtant,
voilà le résultat maintenant
et je suis le mécréant
mis au placard maintenant,
mis au placard maintenant,
mis au placard maintenant,oh!

je suis un ancien tortionnaire
même si je n'en ai pas l'air,
j'ai combattu en Algérie,
cela au coté des harkis
et malgré de nombreux procès
que je n'ai pas toujours gagné
je reviens toujours bravache
et avec plein d'audace.

hourrah,hourrah,hourrah,
je veux me démarquer
de ma fille,ayez pitié,
hourrah,hourrah,hourrah,
ne prenez pas en compte
ce dont j'ai pu vous abreuver,
les chambres à gaz
c'est de l'histoire ancienne
qu'depuis longtemps je traîne
ainsi que tous les sidaïques
que je compare aux lépreux.

a moi les rènes du parti,
j'en veux la jouissance entière,
bien que l'on m'ai banni
je veux quelle soit la première
à s'en mordre les doigts,
ce n'est pas des manières
à évincer comme un chien
voire,son père.
je n'abandonnerai jamais,
je n'abandonnerai jamais,
jamais,jamais,jamais,jamais.




Aucune autre parodie n'est répertoriée pour Rondeau du brésilien de Dario Moréno.





Quelques parodies parmi prises au hasard :