Hommage à Thérésa

Auteur : Chanteuse 54
parodie de le gitan de Daniel Guichard
    


elle vit comme une paria
au milieu d'sans abris je crois
depuis plusieurs années déjà
cette femme là, cette femme là,
cette femme là, rien ne la destinait
à être clocharde oui mais
elle a voulu donner l'exemple
cette femme là,
montrer que la souffrance
pour tous peut être là.

refrain

elle aurait pu être
dans le mannequinat,
sa beauté, sa grâce
elle n'en manquait pas,
dune famille aisée
elle a préféré
consacrer sa vie aux déshérités.
on la surnomme Térésa
mais elle n'est pas de Calcutta
mais née dans un coin de Neuilly,
quartier chic de paris
dans la pure bourgeoisie,
une enfance douillette,
promise à une vie super chouette,
c'est tout à son honneur je crois
cette femme là d'avoir ouvert ses bras
à des pauvres sans toit.

on ne devrait pas être lent,
c'n'est pas toujours évident
d'changer sa vie mais pourtant
tendre la main à autrui
n'devrait pas être un souci
quand le permet son train de vie
car ceux qui ont réussi
d'une tuile n'sont pas a l'abri.

dans l'histoire elle a perdu
son mari ,ses enfants et plus,
les bienfaits que lui procurait son statut
mais elle est devenue
et je dirai même plus pour tous l'égérie
notamment chez les mal lotis
qui goûtent une vie sans saveur,
cette femme là,cette femme là,
mais pour ça faut avoir du cœur.

refrain

elle aurait pu être
dans le mannequinat,
sa beauté, sa grâce,
elle n'en manquait pas,
d'une famille aisée
elle a préféré
consacrer sa vie aux déshérités

on n'devrait pas être lent,
c'n'est pas toujours évident
d'changer sa vie mais pourtant
tendre la main à autrui
n'devrait pas être un souci
quand le permet son train de vie
car ceux qui ont réussi
d'une tuile n'sont pas à l'abri.

dans le monde il existe
des cas comme ça
c'n'est pas unique
mais hélas trop rare à mon goût
oui car tout le monde s'en fout
et chacun voit midi
sonner à sa porte sans souci
tant qu'on n'se sent concerné,
exit pour la pitié,
l'égoïsme fait sa loi,
pour certains sur terre c'est l'enfer
autour d'eux nombres de barrières,
de tout cœur je les plains
et à bas la misère,
c'n'est pas réglementaire.




Aucune autre parodie n'est répertoriée pour le gitan de Daniel Guichard.





Quelques parodies parmi prises au hasard :