La merde

Auteur : Chanteuse 54
parodie de La mer de Charles Trenet
    


la merde qu'on voit pointer
chaque matin au réveil
a la couleur brunâtre
la merde je dirais même noirâtre,
elle augure d'une journée
sous les mêmes auspices
quand la personne elle-même
hélas dans la vie se trouve dépressive.

son calibrage dépend
de ce qu'on a bouffé,
pour une choucroute entière
les chiottes peut les boucher.
la merde c'est une matière
qu'on mange un peu chaque jour,
dans une vie entière
la merde elle s'attribue le prix Goncourt.

la merde a un parfum
plutôt malodorant,
elle ne coûte pas très cher la merde
non c'n'est pas du Yves saint laurent,
mais si l'on marche dedans
c'est un porte bonheur
c'est du moins c'qu'on prétend
mais rien n'est moins sur l'instant.

la merde en tout cas
elle vous prend au cœur,
vaut mieux enfouir son nez
dans un bouquet de violettes
et s'enivrer dedans,
son odeur est plus chouette.

pourtant la merde n'a pas
que des mauvais cotés,
elle permet d'évacuer
le trop plein
ais je m'arrête la
car elle vient.




Une autre parodie est répertoriée pour La mer de Charles Trenet :





Quelques parodies parmi prises au hasard :