Statut de la femme musulmane

Auteur : Chanteuse 54
parodie de Non, je n'ai rien oublié de Charles Aznavour
    


on devrait disposer
de sa vie à son gré
pour certains c'est facile
et notamment en France
mais dans d'autres pays
la femme est en souffrance,
elle n'a quà bien se plier,
plier aux exigences
que demande sa culture,
toutes les traditions
ajoutées aux principes
qui fait que bien souvent
jamais elle s'émancipe
de sa famille dans le temps,
oui dans le temps.


refrain

soumise ,allons donc
moi je ne l'serai jamais,
pour moi l'indépendance
passe par liberté,
donne à ce mot son sens,
pas besoin de vérifier.
je ne suis pas adepte,
j'ai d'autres ambitions
surtout celle d'être unique,
maîtresse de mon destin
et non d'un dictateur
qui m'impose les choses,
je n'aime que dominer,
ma nature me l'impose,
pour lui rien de ce coté.

on ne m'écrasera pas,
ce serait une injure
que régenter ma vie,
la dérober en somme,
déjà qu'on en à qu'une,
pour moi ce serait énorme,
messieurs pour ça oubliez.

chez la femme musulmane
comme c'est souvent le cas
on ressent quelques drames
et avec résurgence,
partant de son enfance
au mariage je pense
tout n'est pas que volupté,
que volupté.

refrain

le joug d'son mari,
ce mot n'est pas trop fort,
c'est la prison à vie
qui la guette sans nul doute,
vivre comme une recluse
pour ne pas faire fausse route
il y à d'autres facons,
c'est par trop abusé,
se sentir une esclave
toujours à la merci
de celui qui réclame,
je ne voudrais pas etre
à la place de ces femmes,
j'avoue que ça désarme,
on peut les prendre en pitié.

comme beaucoup je recherche
l'amour mais je proteste
contre les faux semblants
qui souvent l'accompagne,
il ne justifie pas
que pour lui on se damne
car c'est vouloir le souiller,
le souiller.

si je le trouve un jour
mes conditions seront
que soit un amour vrai
et pas de pacotille
sinon je resterai
comme je le suis vieille fille,
c'est mieux que d'etre opprimée,
être opprimée.




Aucune autre parodie n'est répertoriée pour Non, je n'ai rien oublié de Charles Aznavour.





Quelques parodies parmi prises au hasard :