Ces putains de taxes

Auteur : Chanteuse 54
parodie de C'est lui que mon cœur a choisi d'Edith Piaf
    


à l'époque ou l'on vit
mon dieu que de soucis
les taxes se surpassent
de leurs droits outrepassent,
rien que souffrir d'anurie,
la taxe anti pipi,
la constipation s'y a,
la taxe anti caca.

refrain

je n'aime pas du tout ce siècle
ou je vis ,oui je l'exècre,
je lui préfère d'autant
je l'avoue le précédent,
c'était bien navrant.
je lui préfère au progrès
oui tout ce qui rappelait
toutes les valses de vienne,
les robes à l'ancienne
et la vie plus sereine.

que soit taxe anti bruit
ou discrimination,
la première y a délit
pour l'autre la prison,
taxe anti pédéraste
tot ou tard tu y passes,
la taxe sur le tabac,
là tu engraisses l'état.

refrain

sur l'alimentation
tu ne bouffes plus
là c'est bon,
tu danses devant le buffet
une sorte de menuet,
les ordures ménagères
t'accumules ou tu gères
et là sur la hi-fi
la musique tu oublies.

refrain

la taxe pour respirer
va bientôt débarquer
et celle sur les loisirs
là plus besoin de sortir.
j'ne parle pas de l'alcool
sans la gnole c'est moins drole,
elle permet d'oublier
qu'on est des robots nés.

refrain

et sur le stationnement
les p.v en avant
et celle de la lumière
une bougie fera l'affaire,
la taxe sur le gaz
la méthode attila,
j'finis par la médecine
tu survis ou décline.

refrain

il vaut mieux etre riche
et plutôt bien dodu,
il s'en va de soi
que pauvre et mal foutu
et pour tout avouer
j'en ai vraiment plein le cul,
je vais vivre dans les bois
et ni vu ni connu.

refrain




Une autre parodie est répertoriée pour C'est lui que mon cœur a choisi d'Edith Piaf :





Quelques parodies parmi prises au hasard :