Le don d'organe

Auteur : Chanteuse 54
parodie de Tous les bateaux, tous les oiseaux de Michel Polnareff
    


oui je donnerai
de mon vivant tous mes organes
si je pouvais
à ceux qui souffrent dans leur chair
et qui bataillent,
pour s'en sortir que de travail.
pourquoi hésiter lorsqu'on est mort
après ça de se séparer
de cette partie de nous même
et qui ne sert plus
alors quelle serait la bienvenue.

refrain

moi j'avoue que tout ça me dépasse
que ce combat mené de guerre lasse,
quand se mettra t il enfin en place.

toi qui est la vie et la lumière,
toi mon cerveau tu te régénères
au contact de ce qui peut
te faire vibrer
en cela tu voudrais aider
à trouver la faille
qui manque à ce monde en cavale,
qui a peur de donner
toujours un peu de soi,
ça pourrait être mieux ma foi.

refrain

si chacun de nous se décidait
une fois pour toute à se libérer
de leur carcan de préjugés.

je sais qu'on à pas la science infuse,
certaines maladies on récuse
mais la médecine dans ce domaine
fais des merveilles,
pour cela on est plus en veille
sauf peut être encore
quelques maladies orphelines
qui font tache d'huile
dans le domaine de la recherche
et qu'on délaisse,
pour cela faut des sous en caisse.

refrain

si chacun de nous pouvait comprendre
que certaines choses sont importantes
l'humanité serait constante.




Une autre parodie est répertoriée pour Tous les bateaux, tous les oiseaux de Michel Polnareff :





Quelques parodies parmi prises au hasard :