Quel délice de prendre l'avion

Auteur : Chanteuse 54
parodie de dimanche à orly de Gilbert Bécaud
    


onze mois sur douze
bien sur on attend
de prendre des vacances
et du bon temps
pour oublier le train-train d'la vie
qui vous stresse parfois jusqu'à l'ennui.
on met de coté tout ce qu'on peut,
on grignote sur tout,
fait de son mieux
pour se préparer un beau voyage
qui nous fera connaitre d'autres rivages.

on hésite pas a faire des heures sup
si le patron l'exige,c'est un bonus
qu'on met dans sa poche,
c'est le passeport
qui nous permettra de changer de décor.

refrain
quel délice de prendre l'avion
les mois de juillet-aout à destination
d'autres lieux qui vous dépaysent,
les iles des marquises
ou qu'importe au fond
pourvu que l'endroit ne ressemble pas
à celui que vous fréquentez déjà.

on ne lésine pas sur la fatigue,
on rechigne à se montrer prodigue,
tous ces bouts de chandelles
nous permettent d'augmenter
un peu notre escarcelle.
c'est parfois un travail de fourmi
pour en faire quelques économies
qui après fondent comme neige au soleil
le moment venu mais quelle merveille.

refrain




Aucune autre parodie n'est répertoriée pour dimanche à orly de Gilbert Bécaud.





Quelques parodies parmi prises au hasard :