Une cuillere d'argent dans le bec

Auteur : Chanteuse 54
parodie de L'eau vive de Guy Béart
    


mon train de vie ne manque pas
de luxe et de parade,
on m'envie beaucoup je crois
d'trainer dans les palaces,
je ne connais que ça
et ce depuis que je suis née,
si j'en changeais
j'ne sais si je m'y ferais.

une cuillère d'argent dans le bec
c'est là mon héritage,
j'en attire tous les mecs
qui revent de partage,
l'argent n'est pas en odeur de sainteté,
ceux qu'en ont pas
ça les fait bien fantasmer.

je mène une vie mondaine
des plus fracassantes,
chaque jour on se déchaîne
sur toutes mes errances,
les discothèques pour moi
n'ont aucuns secrets
et la buvette un endroit privilégié.

le shopping est une passion
comme d'autres la cuisine,
j'en abuse à profusion
oui quand d'autres ruminent
contre le sort,
de manquer toujours encore
du nécessaire qui fait
d'leur vie un enfer.

je n'ai fait que des métiers
qui côtoient les paillettes,
du cinéma de quartier
jusqu'à la chansonnette,
j'suis l'héritière
d'une grande chaine hotelière,
ça me permet d'avoir une vie très légère.

comme tous les jet-setters
je défraye la chronique,
je suis en taule pour l'heure
pour non respect,logique,
la loi je sais elle n'est
pas faite pour les chiens,
il serait bon
que je m'en rappelle demain.




Aucune autre parodie n'est répertoriée pour L'eau vive de Guy Béart.





Quelques parodies parmi prises au hasard :