Ne plus se poser de questions

Auteur : Chanteuse 54
parodie de Il suffirait de presque rien de Serge Reggiani
    


j'ai souvent eu des coups de cœur
pour des hommes beaucoup plus jeunes
mais j'n'ai jamais osé leur dire,
j'm'trouvais un peu ridicule
d'autres pourtant n'ont pas de scrupules,
ils se moquent bien des commentaires.
ils font fi du qu'en dira' t'on,
ils préfèrent vivre leur passion
plutôt que rester solitaires.
j'aurai du passer au travers
quand dans ma vie je n'ai connu
que des menteurs et des pervers.
je peux dire qu'aujourd'hui je regrette,
j'aurai du n'en faire qu'à ma tête,
je suis aigrie,
je n'ai pas que des bons souvenirs
de tous ceux qui m'ont fait souffrir.

cependant il y en a eu un,
ça a duré deux ans, pas moins
avec plus ou moins de barrières,
il me disait oui qu'il m'aimait
mais pas assez pour s'engager
pendant toute la vie entière.
j'avais douze ans de plus que lui
pourtant j'étais plus dynamique
et lui était plutôt pépère.
ça n'veut pas toujours dire que l'age
dans un couple soit une entrave,
tout peut dépendre du partenaire,
quoiqu'il en soit tout est fini
depuis longtemps et je me dis,
faut profiter des occasions qui se présentent,
le reste n'a plus d'importance.

ça s'rait a refaire dans l'urgence
je ne me poserai plus de questions
je laisserai la nature faire,
aujourd'hui c'est de tradition
qu'entre une file et un garçon
il y ai quelques longueurs d'avance.




Liste des 3 autres parodies répertoriées pour Il suffirait de presque rien de Serge Reggiani :





Quelques parodies parmi prises au hasard :