La ménopause quelle calamité

Auteur : Chanteuse 54
parodie de La valse brune de Georges Villard
    


à cinquante ans elle vous tombe dessus
sans crier gare et vous ne pouvez plus
faire comme avant tout à fait
les memes choses,
également vous vous sentez toute chose,
la libido est promue au vestiaire
car vous vous faites de droles d'idées,
la sécheresse vaginale et le reste
vous laisse déprimée.

refrain

c'est le retour d'age,
la ménopause qui s'installe
et le corps qui se délabre
faute d'estrogènes.
meme si ça nous gène
on en laisse rien paraitre
meme si pour nous c'est un drame,
la vie est infame.

la prise de poids souvent elle intervient,
si vous ne faites gaffe
vous deviendrez un boudin,
meme les suées quelles soient
diurnes ou nocturnes
ne vous feront pas maigrir pour autant,
elles troubleront vos journées quotidiennes,
ce n'est pas le pire,
surtout vos nuits sereines,
gare aux douleurs et aussi aux migraines,
elles ne s'ront pas en reste.

refrain

à tout moment vous vous sentez bouillir
comme une marmite quand elle vous envahit
cette chaleur tropicale et fugace,
l'instant d'après vous pouvez faire la brasse,
c'est sans compter votre humeur
qu'est chagrine,
très irritable vous ne supportez rien
et ces bouffées de chaleur anodines
surtout n'arrangent rien.

refrain

mais ne vous faites surtout pas de mouron,
c'n'est pas tout le monde
qui en hérite au fond de ces symptômes
qui souvent nous déplaisent,
tenez chez moi je n'ai aucun malaise,
tout au plus une légère tendance
à l'insomnie mais ce n'est pas d'hier,
n'écoutez pas votre corps en souffrance
mais donnez lui du nerf.

refrain




Une autre parodie est répertoriée pour La valse brune de Georges Villard :





Quelques parodies parmi prises au hasard :