Parodie sur Raffarin par les compagnons de la chanson

Auteur : Chanteuse 54
parodie de Perrine était servante d'Annie Cordy
    


je viens de me faire élire
et ce n'est pas pour rire
dans le clan Raffarin,
ah mon dieu quelle aubaine,
je vais pouvoir enfin
rencontrer ce gros boudin.

le premier ministre arrive
flanqué de sa valise
qu'il tient au bout de sa main
aux gros doigts qui boudinent,
à le voir de près enfin
c'est vraiment un boudin.

il a de la parlotte
et sans cesse la bougeotte,
c'que je remarque surtout
c'est son nez qui domine
et son énorme cou,
il n'est pas beau du tout.

sans parler de sa stature,
j'n'exagère pas j'le jure,
on pourrait le comparer
à un pitbull qui chasse
mais lui n'chasse pas les gens
mais plutôt notre argent.

il pourrait faire merveille
chez les sumos en herbe,
soudain je l'imagine
ses fesses molles qui pendent,
son ventre bedonnant,
parlant tout nu aux gens.

votez messieurs,mesdames,
qu'je remonte dans les sondages,
admirez ma plastique,
j'vais faire bander la France,
quand au gouvernement
j'serai le prochain président.

monsieur le premier ministre
ne me faites pas rire,
enfin regardez vous,
qu'on m'apporte une glace,
vous ressemblez surtout
au pauvre éléphant man.

vexé de mes commentaires
son altesse en colère
sur l'champ me congédie,
ah mon dieu quelle tristesse,
j'n'ai même pas eu le temps
de profiter de ses largesses.




Une autre parodie est répertoriée pour Perrine était servante d'Annie Cordy :





Quelques parodies parmi prises au hasard :