Le résultat d'un dur labeur

Auteur : Chanteuse 54
parodie de Le temps de l'amour de Françoise Hardy
    


c’est le temps des filous, le temps des grigous et de la misère,
Si l’on veut subsister il faut mettre au clou toutes ses affaires
Sinon c’est l’estomac qui se passe de repas et c’est comme ça.

{Refrain}
on croit tous qu’à vingt ans on peut sortir de l’impasse
Ou l’on est enfermé juste en claquant des doigts ce n’est pas ça.

car le monde d’aujourd’hui est un monde pourri
De mensonges et de violence, chacun de nous a droit
Au moindre tracas pour fait sans importance, c’est la lutte perpétuelle
Pour la bagatelle, que d’étincelles.

{Refrain}
quant au bout de vingt ans lorsqu’on a pris de l’age,
Brisés par le carcan d’un labeur épuisant on tombe dedans.

c’est le début du chaos qui vous met k.o
Oui c’est le surmenage qui donne la dépression, le mal de la nation,
Ça nuit à l’entourage, c’est le début de l’alerte
Et pour s’en remettre c’est pas coton.

{Refrain}
après plus de quarante ans de travaux de longue haleine,
Qu’on est bien lessivés et usés de partout on peut au bout

gouter enfin au temps si c’est encore temps
C’qu’on appelle la retraite et comme consolation trois quatre biftons
Pour remplir sa pochette et pour finir sa vie
Sans faire de chichis et c’est ainsi.




Une autre parodie est répertoriée pour Le temps de l'amour de Françoise Hardy :





Quelques parodies parmi prises au hasard :