C'est l'évidence

Auteur : Chanteuse 54
parodie de Les enfants de la guerre de Charles Aznavour
    


chez moi c'est le calvaire le calvaire permanent
Depuis que des barrières mettent un frein à mes plans
Ceux de croire aux miracles qui donnent la résurgence
A vos états de grace,évitent la souffrance.
Je vis en permanence souvent entre deux eaux,
Celles des larmes amères, le moral à zéro,
Bien sur le responsable lui , renie tout en bloc,
Non ce n'est pas pensable qu'on se mette le cœur en loques.

{Refrain}
et pourtant l'évidence elle est là, saute aux yeux,
Ma vie n'est qu'une errance toujours au milieu
De choses plutôt malsaines qui me font penser
Que la vie que je mène n'est que cruauté.

depuis un an je baigne et je dirais même plus
Dans un monde qui règne sur tout, l'absolu,
L'absolu de paraitre ou les jeunes ont leur place
Sur le reste on dédaigne, ce n'est que de la crasse.
Moi qui ai un cœur tendre hélas il a fallu
Sans que je m'y attende rencontré l'inconnu
Celui qui m'a fait croire que l'amour peut rimer
Meme avec l'écart d'age, tout n'est que mensonger.

{Refrain}

et je traine ma peine tout au long des journées,
Je ne vois de moi- même que mon ombre, je suis née
Pour n'etre que la cible de nombres d'imposteurs
Et je crie ma déveine d'etre comme ça d'ailleurs.
Pourtant j'ai beau me dire que ça ne vaut pas le coup,
Gacher sa vie, ses rires pour un homme pas pour vous
Rien n'y fait la déprime à toujours le dessus,
Je prie dieu qu'il m'apporte une planche de salut.




Aucune autre parodie n'est répertoriée pour Les enfants de la guerre de Charles Aznavour.





Quelques parodies parmi prises au hasard :