Saloperie de clope

Auteur : Chanteuse 54
parodie de Elisa de Serge Gainsbourg
    


Tu es là, tu es là, tu me colles comme une sangsue
Tu es là, tu es là, tu n'protèges en rien ma vertu
Mais tu me fais de l'ombre notamment aux poumons
Qui s'encombrent,ne savent plus respirer à fond.

Tu es là malgré moi et tu te venges sur ma santé,
Ses ennuis sont multiples depuis que tu l'as dévasté
Par ta présence on ne peut plus obligeante,
On ne peut pas dire vraiment que ça m'enchante.

Tu me goudronnes, tu me pochtronnes
A tes effluves malodorants,
J'ai la trogne qui grisonne jusque sous la pomme d’Adam,
Le manque d’oxygène me fait la peau si blême,
Sans mentir d'ici peu c'est le père lachaise.

Tu repousses mes avances quand je te fais du rentre dedans
Pour que t'aies l'indulgence de me laisser reprendre mon rang
De non fumeuse,j'ai la voix graveleuse, c'est la guerre,
Vraiment regarde de quoi j'ai l'air.

Tu me pirates, déshydrates, ma carte bleue a disparu
Au guichet de retrait avalée sans m'avoir prévenue
Que t'as fait le vide dans mon argent liquide,
Que vais-je faire ? porter plainte contre cet enfer.

Pour le souffle il s'essouffle, nulle part il n'y a plus d'abonné,
La bronchite c'est chronique depuis longtemps s'est installée,
Pour les mouchoirs ça baigne, je frôle l'emphysème,
Ce qui me guette c'est bientôt le pot de chrysanthèmes.




Liste des 4 autres parodies répertoriées pour Elisa de Serge Gainsbourg :





Quelques parodies parmi prises au hasard :