J'ai l'inculture

Auteur : Deux copains d'abord
parodie de La confiture des Frères Jacques
Date : 2013
    


Blancheur de brumeBlondes et brunes
Comme une plumeCherchent fortune
Telle est l'écume qui m'emporte au loinLes uns, les unes via nos bulletins
Quand l'aube danseLa pauvre France
En discordanceDe force danse
A la cadenceÀ l'échéance
De cet air marinLe temps d'un scrutin


J'aime les ports de l'AtlantiqueHénin-Beaumont, duel épique
Quand les sirènes vont gueulantDont les acteurs s'en vont gueulant
L'inconstance des goélandsEt qui tous mettent en avant
Qui m'escortent vers l'AmériqueLeur amour de la République
J'aime les ports de l'AtlantiqueHénin-Beaumont, duel épique
Quand grincent les premiers regretsDans les remugles d'un marais
Dans les remous de la maréeQui tous va nous interroger
Qui s'étirent vers l'AmériqueSur ce qu'est notre République.


La nuit est morteFermées les portes
Devant ta porteD'usines mortes
Mais que m'importe si j'ai mal aux reinsQuand on importe ce qu'on faisait bien
L'aube s'habilleGarçons et filles
Le long des grillesDans leurs guenilles
Autant pour les filles que pour les marinsD'enfants de Manille font cela pour rien


J'aime les ports de l'AtlantiqueHénin-Beaumont, duel épique
Et cette odeur de fin d'amourQuelle est la France de toujours
Que dissipe le petit jour qui se lève vers l'AmériqueCelle qui portait tant d'amour aux valeurs de la République
J'aime les ports de l'AtlantiqueHénin-Beaumont, duel épique
Avec leurs airs de gigoloRendu possible par Sarko
Et l'indifférence de l'eau qui s'étirent vers l'AmériqueTant il a apporté de l'eau au moulin de la polémique


L'aube s'allumeDans la commune
Couleur de brumeLa valse brune
Le vent consume le moindre chagrinQui importune à jamais plus d'un
La nuit s'achèveFait une trêve
Le jour se lèveQuand il s'élève
Va vers ton rêve pauvre musicienPortant les rêves des gens de Hénin


J'aime les ports de l'AtlantiqueHénin-Beaumont, duel épique
La grisalle de l'horizonEntre le Pen et Mélenchon
Où se teignent les illusionsEntre la haine et la raison
De ceux qui vont en AmériqueChoisissez votre République
J'aime les ports de l'AtlantiqueHénin-Beaumont, duel épique
Et le regard de conquérantDont l'un prétendrait en parent
De ceux qui se mettent en rangsPouvoir dire de ses enfants
Pour découvrir leur Amérique.Ceux qui sont de la République.


Je les ai tenus contre moiJe ne suis pas de ces gens-là
Avec leur envie de partirAvec leur envie de haïr
Avec leur envie de mourirAvec leur envie de bannir
Tout comme moi, tout comme moi.À chaque fois, à chaque loi.


J'aime les ports de l'AtlantiqueHénin-Beaumont, duel tragique...




Liste des 2 autres parodies répertoriées pour La confiture des Frères Jacques :





Quelques parodies parmi prises au hasard :