Basta!

Auteur : Deux copains d'abord
parodie de La corrida de Pierre Perret
Date : 2013
    


Dès que j'arrive chez ma maîtresseDès qu'on a su pour le PS
Ma maîtresse la jolie ConchitaLe PS qui nous emplit de joie
Tout de suite je lui défais ses tressesL'UMP cacha sa détresse
Des belles tresses qui descendent jusqu'en basUne détresse qui tombait jusqu'en bas
Je rapplique chez ses patronsLes intérêts des patroñs
Dans la rue des SablonsEt de tous leurs millioñs
Dès qui z'ont le pif dehorsQui adorent le Veau d'Or
Elle pose l'aspiradorDu haut des miradors
Alors c'est la corrida...Le changement dit : Basta !...


Dès que j'arrive chez ma maîtresseDès qu'on a su pour le PS
Ma maîtresse la belle AngelitaLe PS qui a eu tant de voix
J'embrasse ses mollets se princesseOn a regardé les déesses
Des mollets qui descendent jusqu'en basLes déesses qui tombaient jusqu'en bas
Je cours vite chez ses patronsMarine qui jouait les patroñs
Qui crèchent rue LauristonAutour d'Hénin-Beaumoñt
Et dès qui z'ont fait la malleBleu marine ou nationales
Elle lâche la vaisselle saleLes voix s'sont fait la malle
Alors c'est la corrida...Le changement dit : Basta !...


Dès que j'arrive chez ma maîtresseDès qu'on a su pour le PS
Ma maîtresse la fougueuse AntoniaLe PS qui à tous tend les bras
On met los mouèbles de la pièceOn a vu rougies bien des fesses
Dans l'escalier qui descend jusqu'en basDe belles fesses qui tombaient jusqu'en bas
Dès que fout le camp son patronNadine qu'est sans patroñ
Vite elle me téléfonSe pend au téléfoñ
Qundo mira mezigoOrpheline de Sarko
Elle laisse brûler le gigotElle l'a comaco
Alors c'est la corrida...Le changement dit : Basta !...


Dès que j'arrive chez ma maîtresseDès qu'on a su pour le PS
Ma maîtresse la divine AnitaLe PS qui rend fou Nicolas
Sa poitrine est gonflée d'allégresseZ'avaient mal aux seins, les gonzesses
Une poitrine la la la la la la la ah ! ah !Les gonzesses la la la la la la la ah ! ah !
Elle habite chez ses patronsFaut racheter des patroñs
Avenue Victor-HugonOu de la confectioñ
Et dès qui z'ont mis les boutsC'en est fini du Chanel
Je me pointe au rendez-vousOu du Gaultier, bordel
Alors c'est la corrida...Le changement dit : Basta !...


Quand je passe dans le seizième en bagnoleQuand j'vois la Cinquième qui déconne
Et que le fond de mon âme est au plus basEt que ça fait dix ans qu'c'est comme ça
J'épluche ma liste espagnoleJ'espère des idées enfin bonnes
Une liste qui descend jusqu'en basVu qu'on est vraiment tombés très bas
C'est la valse hésitationOn t'a donné le bâtoñ
Entre Incarnation,Monsieur François Filloñ
Catharina, Paquita,À Guéant, à Morano
Ou la MariquitaEt aux boys de Sarko
Et puis c'est la corrida...Le changement dit : Basta !...



Olé !




Aucune autre parodie n'est répertoriée pour La corrida de Pierre Perret.





Quelques parodies parmi prises au hasard :