La piquette

Auteur : Deux copains d'abord
parodie de La Fanette de Jacques Brel
    


Nous étions deux amis et Fanette m'aimaitHollande et Sarkozy, nous visions l'Élysée
La plage était déserte et dormait sous juilletLa campagne était morne, et source de risées
Si elles s'en souviennent les vagues vous dirontSi on les creuse un jour, les archives diront
Combien pour la Fanette j'ai chanté de chansonsCombien pour Marianne j'ai menti sans façons

Faut direFaut dire
Faut dire qu'elle était belleFaut dire qu'elle était celle
Comme une perle d'eauDont je rêvais petiot
Faut dire qu'elle était belleFaut dire qu'elle était belle
Et je ne suis pas beauEt je ne suis qu'Sarko
Faut direFaut dire
Faut dire qu'elle était bruneFaut dire que j'ai des burnes
Tant la dune était blondeEt certaine faconde
Et tenant l'autre et l'uneQue je remplis les urnes
Moi je tenais le mondeQuand j'envahis les ondes
Faut direFaut dire
Faut dire que j'étais fouFaut dire que ça rend fou
De croire à tout celaD'être chef de l'État
Je le croyais à nousDe pouvoir dire : Nous
Je la croyais à moiDe pouvoir dire : À moi
Faut direFaut dire
Qu'on ne nous apprend pasQue la vie n'apprend pas
A se méfier de toutÀ décider de tout

Nous étions deux amis et Fanette m'aimaitHollande et Sarkozy, nous visions l'Élysée
La plage était déserte et mentait sous juilletLa campagne était morne, j'attirais les risées
Si elles s'en souviennent les vagues vous dirontSi on les creuse un jour, les archives diront
Comment pour la Fanette s'arrêta la chansonComment la Marianne m'a quitté sans façons

Faut direFaut dire
Faut dire qu'en sortantFaut dire qu'en mentant
D'une vague mouranteSur les choses importantes
Je les vis s'en allantEn triste président
Comme amant et amanteJ'ai trahi mon amante
Faut direFaut dire
Faut dire qu'ils ont riFaut dire qu'ils ont ri
Quand ils m'ont vu pleurerDe mon bilan truqué
Faut dire qu'ils ont chantéFaut dire que m'offusquer
Quand je les ai mauditsNe m'était pas permis
Faut direFaut dire
Que c'est bien ce jour-làQue c'est bien ce jour-là
Qu'ils ont nagé si loinQue j'ai senti la fin
Qu'ils ont nagé si bienQue j'ai senti que rien
Qu'on ne les revit pasN'irait plus cette fois
Faut direFaut dire
Qu'on ne nous apprend pasQue la vie n'apprend pas
Mais parlons d'autre choseMais parlons d'autre chose

Nous étions deux amis et Fanette l'aimaitHollande ou Sarkozy, Marianne hésitait
La place est déserte et pleure sous juilletLes sondages donnaient la gauche à l'Élysée
Et le soir quelquefoisEt pas moi, cette fois
Quand les vagues s'arrêtentMon Dieu, comme c'est bête
J'entends comme une voixJ'attends mon résultat
J'entends... c'est la FanetteJ'attends... c'est la piquette !




Une autre parodie est répertoriée pour La Fanette de Jacques Brel :





Quelques parodies parmi prises au hasard :