Le roi des menteurs

Auteur : Deux copains d'abord
parodie de Le dénicheur de Berthe Sylva
    


On l'appelait le DénicheurOn l'app'lait le roi des menteurs,
Il était rusé comme une fouineIl était rusé comme une fouine
C'était un gars qu'avait du cœurC'était un gars qu'était sans cœur
Et qui dénichait des combinesEt qui savait tout des combines,
Il vivait comme un grand seigneurIl se croyait un grand seigneur
Et quand on rencontrait sa dameSachant se servir de ses dames
On répétait sur toutes les gammesIl en connaissait toute la gamme
Voilà la femme à DénicheurTel était le roi des menteurs

Elle avait fait sa connaissanceMarianne fit la connaissance
Dans un bar, un soir, simplementDe ce Pasqua's boy, simplement
Ce fut le hasard d'une danseCe fut un malheur pour la France
Qui le fit devenir son amantTout le monde n'est pas voyant
Il avait de jolies manièresIl fit son trou au RPR
Du tact et beaucoup d'instructionPar flatterie et trahison
Sachant faire de bonnes affairesC'était là son seul savoir-faire
C'était là toute sa profession.C'était là sa seule ambition
Comme elle avait un peu d'argentComme elle avait beaucoup d'argent
Ils se mirent en ménage tranquillementIl finit par d'venir son amant


Les combines ça dure ce que ça dureUn' combine ça dure ce que ça dure
La chance tourne et puis s'en vaLa France n'est pas si con qu'ça
On perd le goût des aventuresMettre un terme à cette aventure
Quand le noir vous suit pas à pasDevient urgent, le fait est là
N'ayant plus confiance en lui-mêmeN'ayant plus confiance ou je t'aime
Un soir qu'il était sans un souParmi tous les gens sans le sou
Afin de résoudre le problèmeAuxquels il a créé problèmes
Le Dénicheur fit un sale coupEn les trahissant tous du coup.
Mais comme il rentrait au logisNavré, mais mon cher Sarkozy
En pleurant son amie lui dit :Le peuple de 2007 dit :



On t'appelait le DénicheurTu n'es que le roi des menteurs,
Toi qu'étais rusé comme une fouineT'as beau êtr' rusé comme une fouine
Je croyais trouver le bonheurOn le sait bien que t'es sans cœur
Près de toi, avec tes combinesEt qu' t'es là que pour les combines,
Adieu, c'est fini, pars sans peurFini le temps du grand saigneur
Je saurai souffrir et me taireDu Roi protégé par gendarmes
Malgré mon chagrin je préfèreLe peuple connaît toute la gamme
Abandonner le DénicheurDes propos du roi des menteurs




Aucune autre parodie n'est répertoriée pour Le dénicheur de Berthe Sylva.





Quelques parodies parmi prises au hasard :