Les consignes

Auteur : Deux copains d'abord
parodie de La traitresse de Georges Brassens
    


J'en appelle à la mort, je l'attends sans frayeurParaît qu'la délinquance en ces temps baisserait
Je n'tiens plus à la vie, je cherche un fossoyeurLoin d'être une évidence, constatent les Français
Qu'aurait un' tombe à vendre à n'importe quel prixCar aux forces de l'ordre, on aurait demandé
J'ai surpris ma maîtresse au bras de son mariDe passer sous silence bon nombre de méfaits
Ma maîtresse, la traîtresse !Des consignes les consignes

J'croyais tenir l'amour au bout de mon harponVos pneus sont tous crevés, voyez-vous un matin
Mon p'tit drapeau flottait au cœur d'madam' DupontMême si ce n'est là qu'un acte de crétin
Mais tout est consommé : hier soir, au coin d'un boisVous mandez les képis, qui vous dissuaderont
J'ai surpris ma maîtresse avec son mari, pouahDe vouloir porter plainte tant est vaine l'action
Ma maîtresse, la traîtresse !Des consignes les consignes

Trouverais-je les noms, trouverais-je les motsVotre carte bancaire a été usurpée
Pour noter d'infamie cet enfant de chameauVous demandez secours au premier policier
Qu'a choisi son époux pour tromper son amantQui vous explique alors que le remboursement
Qu'a conduit l'adultère à son point culminantNe nécessite pas de plainte, évidemment
Ma maîtresse, la traîtresse !Des consignes les consignes

Où donc avais-j'les yeux ? Quoi donc avais-j' dedans ?Vous êtes le témoin d'un vol de mobylette
Pour pas m'être aperçu depuis un certain tempsDe l'auteur fils de con vous connaissez la tête
Que, quand ell' m'embrassait, ell' semblait moins goulueIl n'est pas de couleur, il n'est pas maghrébin
Et faisait des enfants qui n'me ressemblaient plusOn vous dit ‘Faites gaffe, son père est un mec bien !’
Ma maîtresse, la traîtresse !Des consignes les consignes

Et pour bien m'enfoncer la corne dans le cœurEt s'il n'est pas ‘Français’, là c'est bien pire encore
Par un raffinement satanique, moqueurOn vous dit : ‘Vous savez, nous, on compte les morts
La perfide, à voix haute, a dit à mon endroitY en a une l'autre fois qu'est allée porter plainte
‘Le plus cornard des deux n'est point celui qu'on croit’On l'enterre demain, cette dame, une sainte !’
Ma maîtresse, la traîtresse !Des consignes les consignes

J'ai surpris les Dupont, ce couple de maraudsAlors ces statistiques qu'on nous sert à foison
En train d'recommencer leur hymen à zéroDont on sait qu'elles sont dénuées de raison
J'ai surpris ma maîtresse équivoque, ambiguëOublions-les chez nous et regardons un peu
En train d'intervertir l'ordre de ses cocusEn ouvrant grand les yeux Guéant et Hortefeux
Ma maîtresse, la traîtresse !Des consignes les consignes




Liste des 3 autres parodies répertoriées pour La traitresse de Georges Brassens :





Quelques parodies parmi prises au hasard :