La route aux surnoms

Auteur : Deux copains d'abord
parodie de La ronde des jurons de Georges Brassens
    


Voici la ron-Voici la ron-
de des juronsde des surnoms
Qui chantaient clair, qui dansaient rondAuxquels Chatel donna le ton
Quand les GauloisEsprit gaulois
De bon aloiDe bon aloi
Du franc-parler suivaient la loiDirait le petit Nicolas
Jurant par-làSi de défense
Jurant par-ciL'éléphant
Jurant à langue raccourcieN'a pas encore besoin pressant
Comme des grains de chapeletMontrons-leur que ce petit jeu
Les joyeux jurons défilaientParfois peut se jouer à deux

Tous les morbleus, tous les ventrebleusTous les sarkons, tous les pauvres cons
Les sacrebleus et les cornegidouillesLes Sarkothons et tous les schtroumpfs sans couilles
Ainsi, parbleu, que les jarnibleusAinsi, pardon, que Touprométhon
Et les palsambleusEt Naboléon
Tous les cristis, les ventres saint-grisTous les Toupti, les nains de Neuilly
Les par ma barbe et les noms d'une pipeNicolas Pouce et l'autruchon gris'mine
Ainsi, pardi, que les sapristisAinsi, pardi, que les Merkozy
Et les sacristisEt les Sam' Suffit
Sans oublier les jarnicotonsSans oublier des tas de surnoms
Les scrogneugneus et les bigr's et les bougr'sQue je ne peux citer ici sans faire
Les saperlottes, les cré nom de nomPreuve d'outrage, cré nom de nom
Les pestes, et pouah, diantre, fichtre et foutreEt même Babar m'en voudrait, peuchère
Tous les Bon DieuDes mots hideux
Tous les vertudieuxTous ces noms odieux
Tonnerr' de Brest et saperlipopetteDont l'UMP use, abuse en cachette
Ainsi, pardieu, que les jarnidieuxPour désigner, d'elle le premier
Et les pasquedieuxBien avant Copé

Quelle pitiéAlors compris
Les charretiersM'sieu Sarkozy
Ont un langage châtiéCe petit jeu est bien fini
Les harengèresSur ce terrain-là
Et les mégèresNicolas
Ne parlent plus à la légèreCertains sont mieux armés que toi
Le vieux catéchisme poissardPour faire la guerre en humour
N'a guèr' plus cours chez les hussardsChatel cela semble un peu court
Ils ont vécu, de profundisEt si un jour tu en doutais
Les joyeux jurons de jadisLa France entière raillerait

Tous les morbleus, tous les ventrebleusTous les sarkons, tous les pauvres cons
Les sacrebleus et les cornegidouillesLes Sarkothons et tous les schtroumpfs sans couilles
Ainsi, parbleu, que les jarnibleusAinsi, pardon, que Touprométhon
Et les palsambleusEt Naboléon
Tous les cristis, les ventres saint-grisTous les Toupti, les nains de Neuilly
Les par ma barbe et les noms d'une pipeNicolas Pouce et l'autruchon gris'mine
Ainsi, pardi, que les sapristisAinsi, pardi, que les Merkozy
Et les sacristisEt les Sam' Suffit
Sans oublier les jarnicotonsSans oublier des tas de surnoms
Les scrogneugneus et les bigr's et les bougr'sQue je ne peux citer ici sans faire
Les saperlottes, les cré nom de nomPreuve d'outrage, cré nom de nom
Les pestes, et pouah, diantre, fichtre et foutreEt même Babar m'en voudrait, peuchère
Tous les Bon DieuDes mots hideux
Tous les vertudieuxTous ces noms odieux
Tonnerr' de Brest et saperlipopetteDont l'UMP use, abuse en cachette
Ainsi, pardieu, que les jarnidieuxPour désigner, d'elle le premier
Et les pasquedieuxBien avant Copé




Liste des 2 autres parodies répertoriées pour La ronde des jurons de Georges Brassens :





Quelques parodies parmi prises au hasard :