L'UMP nie les évidences

Auteur : Deux copains d'abord
parodie de Le France de Michel Sardou
    


Quand je pense à la vieille anglaise Il n'y a plus de pauvres en France,
Qu'on appelait le ?Queen Mary?, Scandait l'honnête Balkany
Echouée si loin de ses falaises Pour eux, c'est tous les jours dimanche
Sur un quai de Californie, Et la rue la Californie

Quand je pense à la vieille anglaise, Tous ont accès aux soins en France
J'envie les épaves englouties, C'est Xavier Bertrand qui le dit
Longs courriers qui cherchaient un rêve Faites-lui gentiment confiance
Et n'ont pas revu leur pays. Et si ce n'est pas vrai, tant pis

Ne m'appelez plus jamais ?France?. L'UMP nie les évidences
La France elle m'a laissé tomber. Pour lui, les faits ne comptent pas
Ne m'appelez plus jamais ?France?. Avec lui, chantez en cadence :
C'est ma dernière volonté. Par pitié, reste, Nicolas !

J'étais un bateau gigantesque Quatre ans de pouvoir ubuesque
Capable de croiser mille ans. N'enrichissant que ses clients
J'étais un géant, j'étais presque Creusent des dettes gigantesques
Presqu'aussi fort que l'océan. Du seul fait de ce président

J'étais un bateau gigantesque. Quatre ans de pouvoir ubuesque
J'emportais des milliers d'amants. Ont mis à mal les pauvres gens
J'étais la France. Qu'est-ce qu'il en reste ? Et ses représentants clownesques
Un corps-mort pour des cormorans. Qui vous sourient en vous mentant

Ne m'appelez plus jamais ?France?. L'UMP nie les évidences
La France elle m'a laissé tomber. Pour lui, les faits ne comptent pas
Ne m'appelez plus jamais ?France?. Avec lui, chantez en cadence :
C'est ma dernière volonté. Par pitié, reste, Nicolas !


Quand je pense à la vieille anglaise Je vois, j'entends les pitoyables
Qu'on appelait le ?Queen Mary?, Chantres de la mauvaise foi
Je ne voudrais pas finir comme elle Avec un culot incroyable
Sur un quai de Californie. Conter Il était une fois?

Que le plus grand navire de guerre Croyez-vous au marchand de sable
Ait le courage de me couler, À Pimprenelle, à Nicolas
Le cul tourné à Saint-Nazaire, Leur pipeau me court sur le râble
Pays breton où je suis né. Il faut y mettre le hola !

Ne m'appelez plus jamais ?France?. L'UMP nie les évidences
La France elle m'a laissé tomber. Pour lui, les faits ne comptent pas
Ne m'appelez plus jamais ?France?. Avec lui, chantez en cadence :
C'est ma dernière volonté.Par pitié, reste, Nicolas !




Liste des 8 autres parodies répertoriées pour Le France de Michel Sardou :





Quelques parodies parmi prises au hasard :