Le grand scandale ambiant

Auteur : Deux copains d'abord
parodie de Le grand chambardement de Guy Béart
    


La terre perd la boule Attendue par les foules
Et fait sauter ses foules La vérité déboule
Voici finalement Faut dire qu'il était temps
Le grand le grand Qu'les gens, qu'les gens
Voici finalement Faut dire qu'il était temps
Le grand chambardement Qu'les gens sachent vraiment

Un grain de sable explose C'est un premier qui cause
Un grain c'est peu de choses Un seul c'est peu de chose
Mais deux mais dix mais cent Mais le Domino Day
Ça c'est intéressant Ça donne des idées

Voyez messieurs mesdames Voyez, Français, Françaises
Dans l'univers en flammes Comme ils sont mal à l'aise
Entre les hommes-troncs Entendez le silence
La danse des neutrons Des maîtres de la France

C'est l'atome en goguette Ils parlent de cabales
Le ping-pong des planètes Les rois de la morale
La lune fait joujou En priant à genoux
Et met la terre en joue Veau d'or , protège-nous

C'est la grande escalade Bientôt la débandade
Les monts en marmelade Les fuites aux Barbades
Sous le rayonnement De ce gouvernement
Du grand du grand Qu'les gens, qu'les gens
Sous le rayonnement De ce gouvernement
Du grand chambardement Qu'les gens voient maintenant

Place pour le quadrille Tel qu'il est, quelle honte
Des fusées des torpilles Ce roi, ces ducs, ces comtes
Ce soir c'est le grand bal Tous ces grands qui naguère
La der des der globale Tuaient nos fils à la guerre

Oyez les belles phrases Qui sur nous s'enrichissent
La Chine table rase Et de l'argent blanchissent
Se crêpant le chignon Partageant le pognon
A coups de champignons Liquide à Matignon

Sur les montagnes russes À venir est le pire
Passées au bleu de Prusse Je l'affirme sans rire
Les bons gars du Far-West Ils f'ront comme Chirac
Ont bien tombé la veste Même la main dans le sac

Regardez qui décide Espérant être crus
Ce joyeux génocide Par tous les trous du cru
Qui dirige vraiment Qui planquent de l'argent
Le grand chambardement D'l'argent, d'l'argent

Ciel ! Ce sont les machines Qui planquent de l'argent
Les machines divines Obtenu salement
Qui nous crient en avant Ils tremblent pour leurs miches
En langue de savant Les salauds et les riches

Que les calculatrices Bichon dans le manchon
Sur le feu d'artifice Quand on crie Mélanchon
Alignent leurs zéros Mains propres, tête haute
Comme des généraux Ils ont donné leur vote

Elles ont fait merveille Pour élire leur roi
Bravo pour ces abeilles ! Ça n' recommencera pas
Qu'on décore à cette heure À moins que l'on soit bête
Le grand ordinateur ! Que l'on n'ait pas de tête

Nous finirons la guerre Que l'on croie ces menteurs
Avec des lance-pierres Ces damnés profiteurs
Si nous vivons demain Disant servir la France
Nous en viendrons aux mains Mais se servant d'avance

Si nous vivons demain Plombant nos lendemains
Nous en viendrons aux mainsEt ceux de nos gamins




Une autre parodie est répertoriée pour Le grand chambardement de Guy Béart :





Quelques parodies parmi prises au hasard :