En votant je m'exprimerai

Auteur : Deux copains d'abord
parodie de On ne voit pas passer le temps de Jean Ferrat
    


On se marie tôt à vingt ans Lorsqu'on élit un président
Et l'on n'attend pas des années Pour un mandat de cinq années
Pour faire trois ou quatre enfants Il faut penser à ses enfants
Qui vous occupent vos journées Au futur qu'on veut leur donner
Entre les courses la vaisselle Faire confiance à Luc Chatel
Entre ménage et déjeuner Qui s'obstine au régime sec
Le monde peut battre de l'aile C'est les sacrifier sur l'autel
On n'a pas le temps d'y penser D'un pouvoir qui veut leur échec

Faut-il pleurer, faut-il en rire Faut-il supporter ces délires ?
Fait-elle envie ou bien pitié Cela peut-il encore durer ?
Je n'ai pas le cœur à le dire Ce n'est pas l'heure de le dire
On ne voit pas le temps passer En votant, je m'exprimerai

Une odeur de café qui fume Voici le temps des sacrifices
Et voilà tout son univers Nous le répètent les puissants
Les enfants jouent, le mari fume Pour qu'on le redise à nos fils
Les jours s'écoulent à l'envers Et qu'on l'impose à nos parents
A peine voit-on ses enfants naître Ces gens qui donnent ordre ou conseil
Qu'il faut déjà les embrasser Au lieu de serrer leur ceinture
Et l'on n'étend plus aux fenêtres Vont spéculer à la corbeille
Qu'une jeunesse à repasser Profitant de la conjoncture

Faut-il pleurer, faut-il en rire Faut-il supporter ces délires ?
Fait-elle envie ou bien pitié Cela peut-il encore durer ?
Je n'ai pas le cœur à le dire Ce n'est pas l'heure de le dire
On ne voit pas le temps passer En votant, je m'exprimerai

Elle n'a vu dans les dimanches Et se succèdent les dimanches
Qu'un costume frais repassé Tristement devant la télé
Quelques fleurs ou bien quelques branches À l'eau de rose pour oies blanches
Décorant la salle à manger Et karaté pour les fêlés
Quand toute une vie se résume Alors on s'en prend à l'école
En millions de pas dérisoires Aux maîtres et aux professeurs
Prise comme marteau et enclume Qui face à quarante mongols
Entre une table et une armoire N'en font pas quarante ingénieurs

Faut-il pleurer, faut-il en rire Faut-il supporter ces délires ?
Fait-elle envie ou bien pitié Cela peut-il encore durer ?
Je n'ai pas le cœur à le dire Ce n'est pas l'heure de le dire
On ne voit pas le temps passerEn votant, je m'exprimerai




Liste des 3 autres parodies répertoriées pour On ne voit pas passer le temps de Jean Ferrat :





Quelques parodies parmi prises au hasard :