Carla

Auteur : Deux copains d'abord
parodie de Olga de Pierre Perret
    


Allô Olga Allô Carla
Ma p'tite bonne femme mon radada La grand'femme au p'tit Nicolas
Mais t'es revenue du Nebraska Paraît qu'tu vas faire un p'tit gars
YoupieYoupie


Ma p'tite bonne femme je dois bien te dire Chère Carla je dois bien te dire
Que t'aurais jamais dû partir Qu'alors qu'on prévoyait le pire
Je sais que c'était important pour toi Pour ton mari privé d'emploi
De revoie tes vieux au Nebraska On espère que ça l'occupera
Mais quand j'ai vu se tailler l'avion Y prendra plus jamais l'avion
Y m'est venue comme un coup de bourdon Ça fait tourner l'lait des bib'rons
Et moi qui ne supporte pas l'alcool Et lui qui supporte pas l'alcool
J'ai picolé un peu trop de gnôle Avec Poutine, fini, parole !
J'ai été voir Dédé-la-Seringue Tu pourras faire tes récitals
Il est taulier dans un p'tit zinc De Copenhague à Montréal
Et pour se rebecqueter le moral Et te faire des solos d'guitare
On a séché quelques guindals Pendant qu'il s'occupe du moutard
Puis comme y avait deux trois moukères On est sûr qu'il saura y faire
On s'est farci un strip-poker Notre roi, en baby-sitter
Je me suis retrouvé nu comme un genou Et s'il laisse tomber le marmot
Et je suis revenu à poil chez nous Au moins, y tombera pas d'bien haut


Je suis rentré complètement noir Dire qu'on avait peur qu'il s'ennuie
J'ai mis le clébard dans la baignoire Qu'il passe ses jours et ses nuits
J'ai sursauté quelqu'un hurlait Une fois battu à l'élection
C'était ta frangine qui se lavait À combattre la dépression
Comme elle se lave qu'une fois par an Faut dire, c'était notr' tour avant
C'était son jour précisément Alors qu'il était président
J'y ai passé le gros savon vert Sans lui vouloir le moindre mal
Elle m'a demandé à quoi ça sert Chacun son tour, c'est bien normal
J'ouvrais la bouche pour y expliquer Jeune papa à l'Élysée
Mais j'ai jamais pu la refermer Ça s'était encore jamais fait
Elle te m'a coincé les labiales Heureusement, dans moins d'un an
Pour me dégivrer les amygdales Ailleurs, il ira faire ses dents
On s'est ramoné le vestibule Les ministres qu'en tenaient une couche
Elle a un frelon dans le module En ont gardé pour la bonne bouche
Elle m'a fait le pissenlit bulgare Pour l'futur chômeur Sarkozy
Et la brouette de Zanzibar Ça f'ra une p'tite économie


Tu sais que ta sœur est très gamine Tu sais qu'tu peux leur faire confiance
Pendue au lustre de la cuisine À tes ministres de la France
Elle a voulu que j'y fasse Tarzan Ton gosse, qu'est-ce qu'y va êtr' gâté
Quand y rencontre les éléphants Puisque c'est nous qu'on va douiller
Pis y a le René qui s'est amené Douillet, je parle pas du judo
L'en avait un p'tit coup dans le nez Il va avoir d'sacrés cadeaux
Tu vas voir tu vas te fendre la frite Déjà, y sera bien vacciné
Attends que je te raconte la suite Bertrand Bach'lot m'l'ont assuré
V'là le René qui se prend à chialer Lefebvre et Morano, peuchère
Qui dit les mecs je vais me flinguer Vont lui offrir un dictionnaire
Y a ma bergère qu'est à l'hosto Offert à eux par Luc Ferry
Y me l'on embarqué les salauds Mais ils s'en sont jamais servi
Y z y ont fait sauter de la vitrine Pour Borloo et ses grosses légumes
Tout son matériel de camping Ça sera du goudron et des plumes
Une gosse comme ça qu'est si gentille Qu'étaient prévus pour Nicolas
Qu'est montée sur roulement à billes En temps de crise, on gaspille pas


Nous ça nous a foutu le cafard Par contre côté François Fillon
On a tiré des coups de pétard C'est l'grand silence à Matignon
Y a une gonzesse qui est venue sonner Mais pour ce fils de deux étoiles
René voulait se la poinçonner Sûr que ça s'ra vraiment au poil
C'était la gerce au mec d'en dessous Pour le savoir, j'ai détourné
Qui venait voir si on était saouls Du droit chemin un des huissiers
On y a fait le coup du débardeur Qui m'a dit : ?C'est pourtant facile?
Une fois à l'huile une fois au beurre Pourvu qu'il r'file pas ses sourcils
On a voulu faire cuire le chien Pour ma part, je sais pas encore
Mais on avait plus assez faim Ça m'étonnerait qu'ça soit en or
On a torturé la concierge L'encens, c'est pas ma tasse de thé
Pour qu'elle avoue qu'elle était vierge C'est seul'ment quand l'chien a pété
Pis on a dansé le tamouré Le mini-mir, c'est dans mes prix
Pis les flics nous ont embarqués Mais sur la liste, c'est déjà pris
A présent tu comprends pourquoi Libre à vous de croire à l'office
Que tu m'appellent au commissariat Que Dieu nous r'donne encore un fils





Aucune autre parodie n'est répertoriée pour Olga de Pierre Perret.





Quelques parodies parmi prises au hasard :