Le non-éducationnage

Auteur : Deux copains d'abord
parodie de La non-demande en mariage de Georges Brassens
    


Ma mie, de grâce, ne mettons Amis, de grâce, ne laissons
Pas sous la gorge à Cupidon Périr ainsi l'Éducation
Sa propre flèche Tant l'heure est grave
Tant d'amoureux l'ont essayé Certains à force d'insister
Qui, de leur bonheur, ont payé Étranglent la laïcité
Ce sacrilège... Qui les entrave...

J'ai l'honneur de En l'honneur de
Ne pas te de- la France de nos
mander ta main fils demain
Ne gravons pas Ne laissons pas
Nos noms au bas Ces gens tracer
D'un parchemin Un tel chemin

Laissons le champs libre à l'oiseau Pas de champ libre pour Sarko
Nous seront tous les deux priso- Lui qui renie nos idéaux
nniers sur parole La République
Au diable les maîtresses queux À Latran, il a préféré
Qui attachent les cœurs aux queues À l'instit laïc, le curé
Des casseroles ! Pas catholique


Vénus se fait vielle souvent Le progrès pour le président
Elle perd son latin devant N'est qu'un retour à l'ancien temps
La lèchefrite D'avant Commune
A aucun prix, moi je ne veux Séparer l'Église et l'État
Effeuiller dans le pot-au-feu Depuis 1905, ma foi
La marguerite Vaut pour des prunes


On leur ôte bien des attraits Le plus étonnant est bien que
En dévoilant trop les secrets Cela se passe sous les yeux
De Mélusine Des bœufs dociles
L'encre des billets doux pâlit Qui résignés à l'abattoir
Vite entre les feuillets des li- Subissant tous son bon vouloir
vres de cuisine. Jamais ne cillent


Il peut sembler de tout repos La France est vendue à l'encan
De mettre à l'ombre, au fond d'un pot Vous vous demandez jusqu'à quand ?
De confiture Tant qu'il en reste
La jolie pomme défendue Brader le service public
Mais elle est cuite, elle a perdu Ce n'est que voler votre fric
Son goût ?nature? C'est manifeste


De servante n'ai pas besoin Pour vos enfants, quel avenir
Et du ménage et de ses soins Il faut envisager le pire
Je te dispense Ah, les ordures !
Qu'en éternelle fiancée Que l'Éducation Nationale
A la dame de mes pensées Et ses valeurs originales
Toujours je pense Toujours perdurent





Aucune autre parodie n'est répertoriée pour La non-demande en mariage de Georges Brassens.





Quelques parodies parmi prises au hasard :