Nombrilisme politique

Auteur : Deux copains d'abord
parodie de Le nombril des femmes d'agent de Georges Brassens
    


Voir le nombril d'la femm' d'un flic On m'a demandé bien souvent
N'est certain'ment pas un spectacle Pourquoi, avec tous mes diplômes
Qui, du point d'vue de l'esthétiqu' J'avais choisi d'être enseignant
Puiss' vous élever au pinacle Ce qui nourrit fort peu son homme
Il y eut pourtant, dans l'vieux Paris Je vous le dis, en vérité,
Un honnête homme sans malice Parce que vous m'êtes sympathiques
Brûlant d'contempler le nombril Si l'argent m'avait attiré
D'la femm' d'un agent de police J'aurais fait de la politique

Je me fais vieux, gémissait-il Sensible au charme féminin
Et, durant le cours de ma vie Même beaucoup, je le confesse
J'ai vu bon nombre de nombrils Je n'ai jamais posé la main
De toutes les catégories Sans permission sur une fesse
Nombrils d'femm's de croqu'-morts, nombrils Je sais souvent me contenter
D'femm's de bougnats, d'femm's de jocrisses De quelque amitié platonique
Mais je n'ai jamais vu celui Si les partouzes m'avaient tenté
D'la femm' d'un agent de police? J'aurais fait de la politique

Mon père a vu, comm' je vous vois Si je n'aime pas commander
Des nombrils de femm's de gendarmes Pas plus que l'on ne me commande
Mon frère a goûté plus d'une fois C'est bien parce que j'ai haute idée
D'ceux des femm's d'inspecteurs les charmes Du respect que chacun demande
Mon fils vit le nombril d'la souris Je plains ceux qui ont le devoir
D'un ministre de la Justice D'obéissance hiérarchique
Et moi, j'n'ai même pas vu l'nombril Si j'avais voulu du pouvoir
D'la femm' d'un agent de police? J'aurais fait de la politique

Ainsi gémissait en public Et lorsque je vois quelque argent
Cet honnête homme vénérable Qui tombe du sac d'une vieille
Quand la légitime d'un flic Je lui cours après, c'est urgent
Tendant son nombril secourable Même si je manque d'oseille
Lui dit: Je m'en vais mettre fin Je crois encore à des sornettes
A votre pénible supplice Comme la probité publique
Vous fair' voir le nombril enfin Si je n'étais pas si honnête
D'la femm' d'un agent de police? J'aurais fait de la politique

Alléluia ! fit le bon vieux On me dit souvent dur et droit
De mes tourments voici la trêve ! Moralement je le précise
Grâces soient rendues au Bon Dieu Il ne repasse pas cent fois
Je vais réaliser mon rêve !? Le temps si charmant des cerises
Il s'engagea, tout attendri J'ai toujours mis au premier rang
Sous les jupons d'sa bienfaitrice Les lois de notre République
Braquer ses yeux sur le nombril Si j'étais moins intransigeant
D'la femm' d'un agent de police J'aurais fait de la politique

Mais, hélas ! il était rompu Moralité : si comme moi
Par les effets de sa hantise Vous êtes sensibles à l'éthique
Et comme il atteignait le but Si vous bouclez vos fins de mois
De cinquante ans de convoitise Êtes quelque peu romantiques
La mort, la mort, la mort le prit Même en ayant de ces valeurs
Sur l'abdomen de sa complice Qu'aucune Bourse ne pratique
Il n'a jamais vu le nombril Surtout ne faites pas l'erreur
D'la femm' d'un agent de policeDe vous lancer en politique




Liste des 3 autres parodies répertoriées pour Le nombril des femmes d'agent de Georges Brassens :





Quelques parodies parmi prises au hasard :