Ses Copains d'alors

Auteur : Deux copains d'abord
parodie de Les copains d'abord de Georges Brassens
    


Non, ce n'était pas le radeau Ça devient vraiment le radeau
De la Méduse, ce bateau De la Méduse, ton bateau
Qu'on se le dise au fond des ports Tout le monde en quitte le bord
Dise au fond des ports En quitte le bord
Il naviguait en pèr' peinard Toi qui te pensais bien peinard
Sur la grand-mare des canards Ayant fait, de tous, des richards
Et s'app'lait les Copains d'abord Ils s'en vont les copains d'alors
Les Copains d'abord Les copains d'alors

Ses fluctuat nec mergitur En vue d'la fin d'législature
C'était pas d'la litterature Ils s'éparpillent dans la nature
N'en déplaise aux jeteurs de sort Avant tout soucieux de leur sort
Aux jeteurs de sort Soucieux de leur sort
Son capitaine et ses mat'lots Leur capitaine et roi Sarko
N'étaient pas des enfants d'salauds Coulera seul dans son bateau
Mais des amis franco de port De l'UMP, mille sabords
Des copains d'abord Des copains d'alors

C'étaient pas des amis de luxe Car tous ces grands amis du luxe
Des petits Castor et Pollux Quêtant un sucre à la Pollux
Des gens de Sodome et Gomorrhe Ces gens que le pouvoir adore
Sodome et Gomorrhe Le pouvoir adore
C'étaient pas des amis choisis N'étaient que des amis unis
Par Montaigne et La Boetie Par la puissance et le profit
Sur le ventre ils se tapaient fort Sur la France ils se servaient fort
Les copains d'abord Les copains d'alors

C'étaient pas des anges non plus Mais ils veulent être réélus
L'Évangile, ils l'avaient pas lu Donc faut pas déconner non plus
Mais ils s'aimaient tout's voil's dehors Et le Sarko y va trop fort
Tout's voil's dehors Il y va trop fort
Jean, Pierre, Paul et compagnie Tant que ça roule, on reste unis
C'était leur seule litanie C'était leur seule litanie
Leur Credo, leur Confiteor Ainsi que pour mon cul d'abord
Aux copains d'abord Aux copains d'alors

Au moindre coup de Trafalgar Là, pas besoin d'être un renard
C'est l'amitié qui prenait l'quart Pour voir de loin le traquenard
C'est elle qui leur montrait le nord Sarkozy s'est planté à mort
Leur montrait le nord S'est planté à mort
Et quand ils étaient en détresse Autour de lui, c'est la détresse
Qu'leurs bras lançaient des S.O.S. L'dernier carré serre les fesses
On aurait dit les sémaphores Qui pourrait bien y croire encore
Les copains d'abord Des copains d'alors

Au rendez-vous des bons copains D'la République des copains
Y avait pas souvent de lapins Il reste encore quelques coquins
Quand l'un d'entre eux manquait a bord Qui près de l'échelle de bord
C'est qu'il était mort Crient Debout, les morts !
Oui, mais jamais, au grand jamais Oui mais jamais au grand complet
Son trou dans l'eau n'se refermait On ne reverra l'UMP
Cent ans après, coquin de sort Car Sarkozy dans ses efforts
Il manquait encore A perdu le Nord

Des bateaux j'en ai pris beaucoup Des présidents, j'en vis beaucoup
Mais le seul qu'ait tenu le coup Mais le seul qui ait fait mieux comm' coup
Qui n'ai jamais viré de bord Que Chirac, ô coquin de sort
Mais viré de bord Ô coquin de sort
Naviguait en père peinard Ce fut Sarko s' croyant peinard
Sur la grand-mare des canards Ayant fait, de tous, des richards
Et s'app'lait les Copains d'abord De tous ses bons copains d'accord
Les Copains d'abordSes copains d'alors




Liste des 9 autres parodies répertoriées pour Les copains d'abord de Georges Brassens :





Quelques parodies parmi prises au hasard :