La mauvaise foi

Auteur : Deux copains d'abord
parodie de Le dernier repas de Jacques Brel
    


A mon dernier repas À la mauvaise foi
Je veux voir mes frères Je ne peux pas me faire
Et mes chiens et mes chats Et quand j'entends tout ça
Et le bord de la mer Je ne peux pas me taire
A mon dernier repas Ah ! la mauvaise foi
Je veux voir mes voisins De ces politiciens
Et puis quelques Chinois Disant n'importe quoi
En guise de cousins Sûrs de ne risquer rien
Et je veux qu'on y boive Et qu'importe qu'on voit
En plus du vin de messe De promesse en promesse
De ce vin si joli Les gens de Sarkozy
Qu'on buvait en Arbois Nous mentir à tout va
Je veux qu'on y dévore Certains, je le déplore
Après quelques soutanes Pris en flagrant délire
Une poule faisane Ne feront qu'en sourire
Venue du Périgord Ils mentiront encore
Puis je veux qu'on m'emmène La montée du FN
En haut de ma colline Et celle de Marine
Voir les arbres dormir Donne droit de mentir
En refermant leurs bras Pour grappiller des voix
Et puis je veux encore Et comme Elvis est mort
Lancer des pierres au ciel Qu' l'Enfer n'existe pas
En criant Dieu est mort Ils mentiront plus fort
Une dernière fois Pour sauver Nicolas

A mon dernier repas Ah ! la mauvaise foi
Je veux voir mon âne De ceux qui font campagne
Mes poules et mes oies Il était une fois
Mes vaches et mes femmes Blanche-Neige ou Peau d'âne?
A mon dernier repas Ah ! la mauvaise foi
Je veux voir ces drôlesses D'ces drôles, de ces drôlesses
Dont je fus maître et roi Mini-Moi de leur roi
Ou qui furent mes maîtresses Ou anciennes maîtresses
Quand j'aurai dans la panse Désinforment la France
De quoi noyer la terre Par un argumentaire
Je briserai mon verre Martelé sans mystère
Pour faire le silence Ensemble et en cadence
Et chanterai à tue-tête De leur chef marionnettes
A la mort qui s'avance Nées de la présidence
Les paillardes romances En faisant allégeance
Qui font peur aux nonnettes Au Serpent à sornettes
Puis je veux qu'on m'emmène La montée du FN
En haut de ma colline Et celle de Marine
Voir le soir qui chemine C'est la nuit qui chemine
Lentement vers la plaine Au pas de leurs amen
Et là debout encore Veau d'or debout encore
J'insulterai les bourgeois Le vrai patron est là
Sans crainte et sans remords Ils mentent sans remords
Une dernière fois Pour sauver Nicolas

Après mon dernier repas Après la mauvaise foi
Je veux que l'on s'en aille Bien souvent ça déraille
Qu'on finisse ripaille Et l'on voit la racaille
Ailleurs que sous mon toit Qui impose sa loi
Après mon dernier repas Après la mauvaise foi
Je veux que l'on m'installe Dans le pouvoir s'installe
Assis seul comme un roi L'ombre d'un vice-roi
Accueillant ses vestales En affront national
Dans ma pipe je brûlerai Comme moi, vous verrez
Mes souvenirs d'enfance Se brunissant la France
Mes rêves inachevés Chassant les immigrés
Mes restes d'espérance Chassant la tolérance
Et je ne garderai Un État policier
Pour habiller mon âme Ayant perdu son âme
Que l'idée d'un rosier Ayant changé de traits
Et qu'un prénom de femme Ayant changé de flamme
Puis je regarderai Puis vous regarderez
Le haut de ma colline La vague bleu marine
Qui danse qui se devine Au loin, qui se devine
Qui finit par sombrer Recouvrant l'UMP
Et dans l'odeur des fleurs À cause de ces menteurs
Qui bientôt s'éteindra De leur mauvaise foi
Je sais que j'aurai peur La droite en crèvera
Une dernière foisSans sauver Nicolas




Une autre parodie est répertoriée pour Le dernier repas de Jacques Brel :





Quelques parodies parmi prises au hasard :