Le tango des zèbres

Auteur : Deux copains d'abord
parodie de Le tango funèbre de Jacques Brel
Date : février 2011
    



Ah ! Je les vois déjà Ah ! Les Anglo-saxons
Me couvrant de baisers En rient à nos dépens
Et s'arrachant mes mains Plus drôle que Nixon,
Et demandant tout bas Notre cher président !
Est-ce que la mort s'en vient À l'un, la démission
Est-ce que la mort s'en va Pour le seul Watergate
Est-ce qu'il est encore chaud L'autre, réélection
Est-ce qu'il est déjà froid Damoclès qui nous guette
Ils ouvrent mes armoires Et en plus de tout ça
Ils tâtent mes faïences Ces satanés ministres
Ils fouillent mes tiroirs Quel que soit leur registre
Se régalant d'avance Qui sont tombés bien bas
De mes lettres d'amour Si j'en poursuis certains
Enrubannées par deux Cela n'est pas pour rien
Qu'ils liront près du feu Mais je ne suis pas là
En riant aux éclats Pour vous parler de moi
Ah ! Ah ! Ah ! Ah ! Ah ! Ah !

Ah ! Je les vois déjà Ah ! Les Anglo-saxons
Compassés et frileux En rient de comparer
Suivant comme des artistes Ce que dit le champion
Mon costume de bois Et ce qu'en France il fait
Ils poussent du cœur Ah ! Les autres nations
Pour être le plus triste Veulent de moins en moins
Ils se poussent du bras Entendre les leçons
Pour être le premier Prodiguées par ses soins
Z'ont amené des vieilles État Cuisinella
Qui ne me connaissaient plus Bardé de casseroles
Z'ont amené des enfants Démenties aussitôt
Qui ne me connaissaient pas Ça n'est même plus drôle
Pensent au prix des fleurs Mensonges d'un journal
Et trouvent indécent Les cons n'ont rien compris
De ne pas mourir au printemps C'est la faute du PS
Quand on aime le lilas Je le jure, croyez-moi !
Ah ! Ah ! ... Ah ! Ah ! ...

Ah ! Je les vois déjà Ah ! Les Anglo-saxons
Tous mes chers faux amis Se marrent dès matin
Souriant sous le poids Guettant les réactions
Du devoir accompli Les nouveaux baratins
Ah ! Je le vois déjà Ils ne comprennent pas
Trop triste trop à l'aise D'où vient notre addiction
Protégeant sous le drap À élire ces gars
Tes larmes lyonnaises Qui nous prennent pour cons
Tu ne sais même pas Allez donc exposer
Sortant de mon cimetière À des férus d'Histoire
Que tu entres en ton enfer Que le peuple français


Quand on s'accroche à ton bras A des trous de mémoire
Le bras de ton quelconque Ou bien qu'il est maso
Le bras de ton dernier Qu'il regrett' l'échafaud
Qui te fera pleurer Qui l'empêcha trop tôt
Bien autrement que moi De crier: 'Vive le roi !'
Ah ! Ah ! ... Ah ! Ah ! ...


Ah ! Je me vois déjà Ah ! Les Anglo-saxons
M'installant à jamais Les auraient tous saqués
Bien au triste bien au froid Exigeant punition
Dans mon champs d'osselets Ou même le piquet
Ah ! Je me vois déjà Suivraient des démissions
Je me vois tout au bout Et le chef de l'État
De ce voyage-là Ferait des élections
D'où l'on revient de tout Anticipées ma foi
Je vois déjà tout ça Mettrait fin à la foire
Et l'on a le brave culot Pour l'honneur de la France
D'oser me demander Espérant que l'Histoire
De ne plus boire que de l'eau Oublie le goût de rance
De ne plus trousser les filles D'un triste quinquennat
De mettre de l'argent de côté Marqué par les affaires,
D'aimer le filet de maquereau L'argent pour les prospères
Et de crier vive le Roi Et le plaisir du Roy
Ah ! Ah ! Ah ! ...Ah ! Ah ! Ah ! ...




Liste des 2 autres parodies répertoriées pour Le tango funèbre de Jacques Brel :





Quelques parodies parmi prises au hasard :