Prendre option Sarkozy

Auteur : Deux copains d'abord
parodie de La guerre 14-18 de Georges Brassens
Date : janvier 2011
    



Depuis que l'homme écrit l'Histoire On demande à nos terminales
Depuis qu'il bataille à cœur joie Qui n'ont encore que dix-huit ans
Entre mille et une guerr' notoires De choisir, chose peu banale,
Si j'étais t'nu de faire un choix Pour l'an prochain l'enseignement
A l'encontre du vieil Homère Qui plus tard fixera leur paye
Je déclarerais tout de suite: Et conditionnera leur vie
Moi, mon colon, cell' que j'préfère, Moi, les enfants, c'que j'vous conseille
C'est la guerr' de quatorz'-dix-huit !? C'est de prendre option Sarkozy

Est-ce à dire que je méprise Au lieu de vous casser la tête
Les nobles guerres de jadis À vouloir faire maths ou philo
Que je m'soucie comm' d'un'cerise Sciences sociales ou bien trompette
De celle de soixante-dix ? Sciences de la terre ou véto
Au contrair', je la révère Il serait temps qu'on vous réveille
Et lui donne un satisfecit Que le système soit compris
Mais, mon colon, celle que j'préfère Moi, les enfants, c'que j'vous conseille
C'est la guerr' de quatorz'-dix-huit C'est de prendre option Sarkozy

Je sais que les guerriers de Sparte Le temps béni des bacs plus cinq
Plantaient pas leurs épées dans l'eau Qui trouvaient sitôt un emploi
Que les grognards de Bonaparte Si vous écoutez Alain Minc
Tiraient pas leur poudre aux moineaux Vous saurez qu'il est loin déjà
Leurs faits d'armes sont légendaires Et de Roubaix jusqu'à Marseille
Au garde-à-vous, je les félicite De Bordeaux jusqu'à Annecy
Mais, mon colon, celle que j'préfère Moi, les enfants, c'que j'vous conseille
C'est la guerr' de quatorz'-dix-huit C'est de prendre option Sarkozy

Bien sûr, celle de l'an quarante Point n'est besoin de faire études
Ne m'as pas tout à fait déçu Juste pour y passer son temps
Elle fut longue et massacrante La concurrence sera rude
Et je ne crache pas dessus Sur le carreau vous serez tant
Mais à mon sens, elle ne vaut guère Et diplômes ou non, c'est pareil
Guèr' plus qu'un premier accessit Si vous croyez que ça suffit
Moi, mon colon, celle que j' préfère Moi, les enfants, c'que j'vous conseille
C'est la guerr' de quatorz'-dix-huit C'est de prendre option Sarkozy

Mon but n'est pas de chercher noise Il fut un temps où présidence
Au guérillas, non, fichtre, non Supposait un certain niveau
Guerres saintes, guerres sournoises Puisqu'on représentait la France
Qui n'osent pas dire leur nom, Bien qu'elle soit peuplée de veaux
Chacune a quelque chos' pour plaire De Gaulle disait des merveilles
Chacune a son petit mérite Mitterrand était érudit
Mais, mon colon, celle que j'préfère Moi, les enfants, c'que j'vous conseille
C'est la guerr' de quatorz'-dix-huit C'est de prendre option Sarkozy

Du fond de son sac à malices Car quand il lit, c'est sans critique
Mars va sans doute, à l'occasion, Mais quand il parle, quel malheur
En sortir une, un vrai délice Faites donc de la politique
Qui me fera grosse impression Que vous soyez black, blanc ou beur
En attendant je persévère Vous allez vous faire de l'oseille
A dir' que ma guerr' favorite Placer vos enfants, vos amis
Cell', mon colon, que j'voudrais faire Je pense que c'est rationnel
C'est la guerr' de quatorz'-dix-huitDe choisir l'option Sarkozy




Liste des 2 autres parodies répertoriées pour La guerre 14-18 de Georges Brassens :





Quelques parodies parmi prises au hasard :