Le président Attila

Auteur : Deux copains d'abord
parodie de Le poinçonneur des Lilas de Serge Gainsbourg
    



Je suis le poinçonneur des Lilas J'suis l'président Attila
Le gars qu'on croise et qu'on ne regarde pas Là où je passe, l'herbe ne repouss' pas
Y a pas de soleil sous la terreJe pose mon hélicoptère
Drôle de croisièrePartout, pépère
Pour tuer l'ennui, j'ai dans ma veste Même au milieu d'un terrain d' foot
Les extraits du Reader's Digest Les bouseux, j'en ai rien à fout'
Et dans ce bouquin y a écrit Dans mon contrat y a écrit
Que des gars se la coulent douce à Miami Que je peux faire tout ce dont j'ai envie
Pendant ce temps que je fais le zouave Si ma troupe fait des ravages
Au fond de la cave T'inscris : 'Dommage !'
Parait qu'il y a pas de sots métiers Je n'ai même pas à m'excuser
Moi je fais des trous dans les billets J' suis l' proprio de l'Élysée

Je fais des trous, des petits trous, encore des petits trous J'fais des trous, des gros trous, encor des gros trous
Des petits trous, des petits trous, toujours des petits trous Des gros trous, des gros trous, toujours des gros trous
Des trous de seconde classeDes trous, des crevasses
Des trous de première classeDes trous qui fracassent
Je fais des trous, des petits trous, encore des petits trous J'fais des trous, des gros trous, encor des gros trous
Des petits trous, des petits trous, toujours des petits trous Des gros trous, des gros trous, toujours des gros trous
Des petits trous, des petits trousDe si gros trous, de si gros trous
Des petits trous, des petits trousDe si gros trous, de si gros trous


Je suis le poinçonneur des Lilas, J'suis l'président Attila
Pour Invalides changer à l'Opéra, Mêm' quand j' déconne, les gens ne mouftent pas
Je vis au cœur de la planète Pour moi, jamais d'prise de tête
J'ai dans la tête un carnaval de confettis Mon Dieu, qu' c'est chouette
J'en amène jusque dans mon lit. Et vous les Bisons des Eyzies
Et sous mon ciel de faïence Z'avez l' bonjour de Sarkozy
Je ne vois brillerPour vous, sous le ciel de France
Que les correspondancesVoici venu le temps d'la transhumance
Parfois je rêve, je divagueTant pis pour les gars du foot
Je vois des vaguesTous ils s'en foutent
Et dans la brume au bout du quai Vous n'avez qu'à jouer ailleurs
Je vois un bateau qui vient me chercher Vous serez d'éternels visiteurs


Pour sortir de ce trou, je fais des trous Pour sortir de ce trou où il fit des trous
Des petits trous, des petits trous, toujours des petits trous Des gros trous, des gros trous, toujours des gros trous
Mais le bateau se taille Des trous, des crevasses
Et je vois que je déraille Des trous qui fracassent
Et je reste dans mon trou à faire des petits trous Vous resterez dans votr' trou à boucher ses trous
Des petits trous, des petits trous, toujours des petits trous Ses gros trous, ses gros trous, toujours ses gros trous


Des petits trous, des petits trousOui, ses gros trous, oui, ses gros trous
Des petits trous, des petits trousOui, ses gros trous, oui, ses gros trous


Je suis le poinçonneur des Lilas, J'suis l'président Attila
Arts et Métiers direct par Levallois Là où je passe, l'herbe ne repouss' pas
J'en ai marre, j'en ai ma claqueJe ne fais jamais d'excuses
De ce cloaqueJe m'y refuse
Je voudrais jouer la fille de l'air Faudrait quand même pas déconner
Laisser ma casquette au vestiaire. Je suis l'taulier de l'Elysée
Un jour viendra, j'en suis sur Quand je me déplace en France
Où je pourrai m'évader dans la nature Pour y développer ma 'culturance'
Je partirai sur la grand route Rien n'est trop beau pour ma pomme
Et coûte que coûte J' suis l'roi en somme
Et si pour moi il est plus temps Et partout, si je m'écoutais,
Je partirai les pieds devant. Où je me pose, je ferais


Je fais des trous, des petits trous, encore des petits trous Des gros trous, des gros trous, encore des gros trous
Des petits trous, des petits trous, toujours des petits trous Des gros trous, des gros trous, toujours des gros trous


Y a de quoi devenir dingue Tant pis si quand j' passe
De quoi prendre un flingue. Des Bisons trépassent
Se faire un trou, un petit trou, un dernier petit trou. Dans un trou, un gros trou, un dernier gros trou
Un petit trou, un petit trou, un dernier petit trou Un gros trou, un gros trou, un dernier gros trou
Et on me mettra dans un grand trou. On les laissera dans leur p'tit trou
Et je n'entendrais plus parler de trous On n'entendra plus parler d'trous plus jamais d'trous
Que j'avais trous, des petits trous, des petits trous De ces gros trous de ces gros trous de ces gros trous




Liste des 8 autres parodies répertoriées pour Le poinçonneur des Lilas de Serge Gainsbourg :





Quelques parodies parmi prises au hasard :