La permission de Sarkozy

Auteur : Deux copains d'abord
parodie de Nuit de folie de Début de soirée
Date : 2010
    



Y'a pas de saison pour que vive la musique Y a pas de saison pour que se lèvent les triques, au fond
Au fond pas de saison pour que vive le son Pas de saison pour que frappent les com-
En marchant tu donnes une cadence a tes pas Pagnies de CRS lancées par Nicolas
Tu sens la musique au bout de tes doigts Tu la sens la trique au bout de tes doigts.
Tu dis que la vie qu'on t'a donnée est faite pour ça Tu dis que si l'on t'l'a donnée elle est faite pour ça
Tant de choses grâce au son tu connaitras Tant de bosses grâce à elle tu donneras
Ton cœur est un saphir de pick up Ton corps est là pour jouer son rôle
On a trouvé des décibels dans ton check up On a trouvé des trac's de sang dans ton alcool


Et tu chantes chantes chantes ce refrain qui te plait Et tu fonces, fonces, fonces, sur les mecs du piquet
Et tu tapes c'est ta façon d'aimer Et tu tapes, tapes, tapes, sur les non-syndiqués
Ce rythme qui t'entraine jusqu'au bout de la nuit Z'avaient qu'à pas fair' grève dans la raffinerie
Réveille en toi le tourbillon d'un vent de folieToi, tu t'en fous, t'as la permission de Sarkozy


Tu danses le monde musique américaine Tu tapes le monde à la trique et sans haine
La cadence du funk au plus haut t 'emmène L'activité cerveau d'un travail à la chaîne
Le tempo en délire si ce soir il fait chaud Tu brûles des calories, tu joues des biscotos
C'est qu'on monte nos mains vers le point le plus haut T'es casqué, mais n'veux pas qu'on te prenne en photo



Toi qui dessines au fond de ton ennuiToi la machine devant la raffin'rie
Les notes d'une mélodieTu écris une mélodie
Une musique sans accord majeurOù l'on entend surtout le batteur
C'est une piste sans danseurEt les coups résonnent en chœur
Mais si tu ranges dans ces moments là,Si tu déranges dans ces moments là,
Dans un placard tes idées noires,Laiss' dans ton car tes idées noires,
Les notes pourront se danser Bientôt tu vas pouvoir foncer
Et nous reviendrons les chanterEt tu vas pouvoir matraquer


Quand le sucre est tombéDès que l'ordre est tombé
Choqué le café renverséC'est que tu peux tout renverser
Je sentais bien que la journéeC'en est fini de ces journées
Etait mal commencéeDe ce frein à ronger
Plus tard la caisse était casséeDu car, tu rêvais de casser
Avant que craquent les chromesLa juste grève de ces hommes
Mettant la gommeEt là, en somme
J'avais détaléTu es libéré
La musique était mon sourireLa matraque est ton seul plaisir
Les vieux succès les souvenirsEt t'as le droit de t'en servir
On sort tout son dernier soupirMême mieux, le devoir, c'est dire
Lorsqu'on va mourirLes mecs vont souffrir
Mais un souffle j'avais gardeLe petit brun va déguster
Car on ne peut pas trépasserC'lui-là, tu l'as déjà r'péré
Chacun le saitUn basané
Sans voir un disque jockey De la taille d'un jockey
Et tu chantes danses jusqu'au bout de la nuit Et tu tapes tapes jusqu'au bout de l'ennui
Tes flashes en musique funky Tu flashballes, merci Sarkozy
Y'a la basse qui frappe et la guitare qui choque Y a ton copain qui frappe, les mecs font dans leur froc
Et y'a le batteur qui s'éclate et toi qui tient le choc Et y a les arcades qui éclatent et personn' que ça choque





Liste des 4 autres parodies répertoriées pour Nuit de folie de Début de soirée :





Quelques parodies parmi prises au hasard :