La mauvaise calculation

Auteur : Deux copains d'abord
parodie de La mauvaise réputation de Georges Brassens
Date : 2010
    



Au village, sans prétention, A chaque manifestation
J'ai mauvaise réputation. On se repose la question
Qu'je m'démène ou qu'je reste coi A savoir : 'Ils étaient combien ?'
Je pass' pour un je-ne-sais-quoi ! Et chaque fois, on n'en sait rien
Je ne fait pourtant de tort à personne On ne peut pour ça s'fier à personne
En suivant mon chemin de petit bonhomme. Faut compter soi-même, sans en faire des tonnes
Mais les brav's gens n'aiment pas que Mais les agents n'aiment pas que
L'on suive une autre route qu'eux, L'on compt' d'une autre façon qu'eux,
Non les brav's gens n'aiment pas que Non les agents n'aiment pas que
L'on suive une autre route qu'eux, L'on compt' d'une autre façon qu'eux
Tout le monde médit de moi, L'Etat les paie en fin de mois,
Sauf les muets, ça va de soi. Ce n'est pas l'cas des syndicats

Le jour du Quatorze Juillet Quand tu manifestes l'hiver
Je reste dans mon lit douillet. Le plus souvent, tu sors couvert
La musique qui marche au pas, Donc les agents comptent les doigts
Cela ne me regarde pas. Puis divisent par dix, ma foi
Je ne fais pourtant de tort à personne, Et les cons qui gardent les mains dans leurs poches
En n'écoutant pas le clairon qui sonne. Ne rapportent pas de voix à la gauche
Mais les brav's gens n'aiment pas que Car les agents n'aiment pas que
L'on suive une autre route qu'eux, L'on compt' d'une autre façon qu'eux,
Non les brav's gens n'aiment pas que Non les agents n'aiment pas que
L'on suive une autre route qu'eux, L'on compt' d'une autre façon qu'eux
Tout le monde me montre du doigt La paire de moufles vaut deux doigts
Sauf les manchots, ça va de soi. Et tant pis pour les syndicats

Quand j'croise un voleur malchanceux, Les unijambistes défilent
Poursuivi par un cul-terreuxAvec les culs-de-jatte, facile
J'lance la patte et pourquoi le taire, C'est sûr qu'on va compter les pieds
Le cul-terreux s'retrouv' par terre Et n'en garder que la moitié
Je ne fait pourtant de tort à personne, Il ne sert à rien d'compter les personnes
En laissant courir les voleurs de pommes. Les chiffres, au départ, le pouvoir les donne
Mais les brav's gens n'aiment pas que Et les agents n'aiment pas que
L'on suive une autre route qu'eux, L'on compt' d'une autre façon qu'eux,
Non les brav's gens n'aiment pas que Non les agents n'aiment pas que
L'on suive une autre route qu'eux, L'on compt' d'une autre façon qu'eux
Tout le monde se rue sur moi, Moins d'un million pour cette fois
Sauf les culs-de-jatte, ça va de soi. Plus de trois pour les syndicats

Pas besoin d'être Jérémie, Ne pensez pas qu'il faut compter
Pour d'viner l'sort qui m'est promis, Jusqu'à cent et recommencer
S'ils trouv'nt une corde à leur goût, Ce serait extraordinaire
Ils me la passeront au cou, D'avoir autant de commissaires
Je ne fait pourtant de tort à personne, Un simple compteur caché dans la poche
En suivant les ch'mins qui n'mènent pas à Rome, Pour chaque rangée plein' de droite à gauche
Mais les brav's gens n'aiment pas que Mais les agents n'aiment pas que
L'on suive une autre route qu'eux, L'on compt' d'une autre façon qu'eux,
Non les brav's gens n'aiment pas que Non les agents n'aiment pas que
L'on suive une autre route qu'eux, L'on compt' d'une autre façon qu'eux
Tout l'mond' viendra me voir pendu, S'il y a un seul trou, c'est foutu
Sauf les aveugles, bien entendu.Les syndicats l'auront dans le cul.




Liste des 6 autres parodies répertoriées pour La mauvaise réputation de Georges Brassens :





Quelques parodies parmi prises au hasard :