Ah! Quelle baffe!

Auteur : Deux copains d'abord
parodie de Le pornographe de Georges Brassens
Date : 2010
    



Autrefois, quand j'étais marmot Ah, quelle affaire bête en cours
J'avais la phobie des gros mots Que cette affaire Bettencourt
Et si j'pensais merde tout bas L'Etat peut dire n'importe quoi
Je ne le disais pas Il n'y survivra pas
Mais Mais
Aujourd'hui que mon gagne-pain Aujourd'hui que sur les écrans
C'est d'parler comme un turlupin Le PS enfin est à cran
Je n'pense plus merde, pardi Même si on n'veut pas d'mon avis
Mais je le dis J'le donne ici

J'suis l'pornographe Ah, quelle baffe
Du phonographe Mon Dieu quelle gaffe
Le polisson La preuve qu'on
De la chanson Nous prend pour cons

Afin d'amuser la gal'rie Afin d'amuser la gal'rie
Je crache des gauloiseries On ressort les truanderies
Des pleines bouches de mots crus De politiques peu connus
Tout à fait incongrus Tout à fait incongrues
Mais Mais
En m'retrouvant seul sous mon toit Ce coup-là, on l'connaît déjà
Dans ma psyché j'me montre au doigt Car on nous l'a fait tant de fois
Et m'crie : 'Va t'faire, homme incorrec' Quand le doigt montre sa lunule
Voir par les Grecs'Sûr qu'on t'encule


Tous les sam'dis j'vais à confess' Tous les acteurs vont à confess'
M'accuser d'avoir parlé d'fess's Jurant : 'Pour moi, pas de richesses !
Et j'promets ferme au marabout D'illégal, pas le moindre sou !
De les mettre tabou Pas d'argent par dessous !'
Mais Mais
Craignant, si je n'en parle plus Quand ceux qui savent en disent plus
D'finir à l'Armée du Salut Pour certains, c'est le terminus
Je r'mets bientôt sur le tapis On comprend mieux pourquoi Tapie
Les fesses impies Aime Sarkozy



Ma femme est, soit dit en passant Pour l'élection du Président
D'un naturel concupiscent Personne n'aurait donné d'argent
Qui l'incite à se coucher nue C'était gratuit, disent certains
Sous le premier venu Au moins sur TF1
Mais Mais
M'est-il permis, soyons sincèr's D'être pris, j'en ai de la peine,
D'en parler au café-concert Pour un lapin de six semaines,
Sans dire qu'elle a, suraigu A l'UMP promet du blues
Le feu au cul ? Pour 2012




J'aurais sans doute du bonheur Dans ces chemins de déshonneur
Et peut-être la Croix d'Honneur Bien des élus, sans haut-le-cœur,
A chanter avec décorum Collectionnent les enveloppes
L'amour qui mène à Rom' De milieux interlopes
Mais Mais
Mon ang' m'a dit : Turlututu Que ça soit Sarko ou Chirac
Chanter l'amour t'est défendu Même pris la main dans le SAC
S'il n'éclôt pas sur le destin On sait qu'personne ne parlera
D'une putain? Foi de Pasqua




Et quand j'entonne, guilleret Après tout n'est-ce pas normal
A un patron de cabaret Et dans l'intérêt conjugal
Une adorable bucolique Que le mari et sa moitié
Il est mélancolique Fassent le même métier
Et Et
Me dit, la voix noyée de pleurs Il faut un esprit bien merdique
S'il vous plaît de chanter les fleurs Pour soupçonner le pauvre Eric
Qu'ell's poussent au moins rue Blondel Du moindre conflit d'intérêts
Dans un bordel? Gauche tarée




Chaque soir avant le dîner Car il ne faut pas s'y tromper
A mon balcon mettant le nez Et le rabâche l'UMP
Je contemple les bonnes gens Tout est d'la faute aux journalistes
Dans le soleil couchant Au parti socialiste
Mais Mais
N'me d'mandez pas d'chanter ça, si Si Bertrand, Lefebvre ou Besson
Vous redoutez d'entendre ici Font les ânes pour avoir du son
Que j'aime à voir, de mon balcon C'est parce qu'ils voient en Nicolas
Passer les cons Caligula



Les bonnes âmes d'ici bas Il est des chênes qu'on abat
Comptent ferme qu'à mon trépas Il est des chaînes au profil bas
Satan va venir embrocher Doutant de l'humour immortel
Ce mort mal embouché D'Guillon, Porte ou Morel
Mais Mais
Mais veuille le grand manitou Mais vite que le grand manie-tout
Pour qui le mot n'est rien du tout Qui ne manie plus rien du tout
Admettre en sa Jérusalem Dise : 'C'est bon, les gars, j'm'efface
A l'heure blême Et je me casse !'


Le pornographe Ah, quelle baffe
Du phonographe Mon Dieu quelle gaffe
Le polisson Ils n'nous prendront
De la chansonPlus pour des cons




Liste des 2 autres parodies répertoriées pour Le pornographe de Georges Brassens :





Quelques parodies parmi prises au hasard :