N'allez plus vous faire bronzer

Auteur : Deux copains d'abord
parodie de Allez donc vous faire bronzer de Sacha Distel
    



Sous le soleil de juillet on se sentait en été partout en France Depuis bon nombre d'années, le Lavandou m'attirait pour les vacances
Je n'avais pas de projets, je n'avais rien réservé pour mes vacances Cavalière et Pramousquier, c'est un beau coin renommé de notre France
Mais tous mes amis, m'ont dit mais voyons Mais c'est bien fini, car interdiction
Faites donc comme nous et allez donc De passer par là ! Malédiction !

Allez donc vous faire bronzer N'allez plus vous faire bronzer
Sur la plage, sur la plage Sur la plage, sur la plage
Allez donc vous faire bronzer N'allez plus vous faire bronzer
Sur la plage de St-Tropez Où les Bruni brunissaient

J'ai pris ma petite auto, et je suis parti très tôt par l'autoroute C'est un chemin piétonnier, qui hélas passe trop près de leur demeure
On étaient bien trois cent milles à rouler sur quatre files coûte que coûte Barré par trois policiers, question de sécurité, à la bonne heure
Quand je klaxonnais, ou quand je doublais J'me suis faufilé, j'n'ai rien remarqué
Des têtes sortaient pour me crier Pas d'pierre éboulée, aucun danger




Dès que je suis arrivé à l'hôtel, j'ai demandé une jolie chambre Au maire, j'ai donc demandé d'où venaient ces policiers, c'est un mystère
De préférence sur la mer pas trop petite pas trop cher mais sans attendre J'ai demandé au préfet, qui ayant l'air embêté, préfère se taire
Le collier m'a dit en plus de tout ça Ça n'te concerne pas, circule, mon gars
Voulez-vous aussi mes bermudas Avant que ça n'fasse des dégâts



Alors moi j'y suis allé mais je n'ai pas pu trouvé la moindre place J'aurais voulu me baigner tant le soleil fort tapait sur ma caboche
Ni sur le sable ni dans l'eau pas même sous les pédalos ni sous les vagues Condamnés tous les sentiers, vers la mer aucun accès, mon Dieu qu'c'est moche
J'ai voulu m'asseoir plus loin sur le trottoir J'eus mon bain le soir, mais dans ma baignoire
Mais là on m'a dit c'est interdit Bien heureux, pardi, qu'ça soit permis



J'ai donc passé toutes mes nuits dans toutes les boîtes de nuits à faire la fête Que fait donc la République si les espaces publics se privatisent
Et comme le jour je dormais j'étais presque aussi bronzé qu'une pacrête Au profit de quelques-uns, tant pis pour l' pauvre pékin, c'est chose acquise
Si bien qu'à Paris quand je suis rentré Les vacances finies, quand je suis rentré
Mes amis m'ont dit t'a l'air navré J'étais aussi blanc qu'un verre de lait






Aucune autre parodie n'est répertoriée pour Allez donc vous faire bronzer de Sacha Distel.





Quelques parodies parmi prises au hasard :