Bleus, blancs, blonds

Auteur : Deux copains d'abord
parodie de Bleu, blanc, blond de Marcel Amont
    



Bleu, bleu, le ciel de Provence Bleue, bleue, l'équipe de France
Blanc, blanc, blanc, le goéland Blanc, blanc, blanc, son beau bilan
Le bateau blanc qui danse Et merci la défense
Blond, blond, le soleil de plomb Blond, blond, coulent le houblon
Et dans tes yeux Et nos adieux
Mon rêve en bleu - bleu - bleu De rêve en bleu - bleu - bleu
Quand j'ai besoin de vacances Quand j'ai besoin de navrance
Je m'embarque dans tes yeux Je regarde jouer les Bleus
Bleus, bleus, comme un ciel immense Bleus, bleus, comme un ciel de France
Et nous partons tous les deux. Pour déprimer y a pas mieux

Quand le vent claque la toile Quand l'avant rate la cage
De ton joli jupon blanc Que le score reste blanc
Blanc, blanc comme une voile Blanc, blanc comme mon visage
Je navigue éperdument. J'attends vraiment Laurent Blanc

Tes cheveux d'un blond de rêve Et je rêve sur mon siège
Déferlent en flots légers Aux cheveux de la beauté
Blonds, blonds, blonds sur une grève Blonds, blonds, blonds sur un manège
Où je voudrais naufrager Où Zahia m'invite à tourner





Liste des 2 autres parodies répertoriées pour Bleu, blanc, blond de Marcel Amont :





Quelques parodies parmi prises au hasard :