C'est nous qu'on l'aura dans l'os

Auteur : Deux copains d'abord
parodie de La tantina de Burgos d'Annie Cordy
    



Ça n'est pas une histoire est parisienne Ça c'est bien oune histoire européenna
Tango, tango, tanta tatamitaina Qui à tous dévrait nous mettre la haina
C'est l'histoire d'une trahison Oune histoire dé spécoulation'
Que ça ma brise mi collas son Que ça nous brise le petit cochon'

Ce n'est pas un très beau gosse de l'Argentine Car dépouis l'temps qué la cris' nous mine
Qui possédait une voix cristalline L'économie manqu' dé vitamines
Avec aussi la moustache agressive On comprend plous porqué faudrait payer
Avec en plous une salive excessive Pour tous ces Grecs, z'ont qu'à sé faire aimer

Lou padre, la madre et toute les tchquitinas Lou padre, la madre et touté leurs cousinos
Grand padre, grand madre et oune armée des cousinas Andreas et Papas et touté leurs cousinas
Moi seule, travailla pour que fasse la noce Nous seuls, on travailla por qué fassent la noce
Avec leurs jolis gosses Avec nos beaux euros
Et la tantina de Burgos Et c'est nous qu'on l'aura dans l'os
Olé ! Hellas !

Nous vivions dans un ranch a dix ou douze Nous vivions dans l'attente dé deux mil douze
Oui, mais loui il n'aimait pas la cambrouse Oui, mais eux, ils ont tant bésoin dé flouze
Z'avais beau jouer du bandonéon Qu'il faut rabattre sour nos prévision's
Ça manquait d'éclairage au néon Amis chômeurs, vous l'avez dans l' trognon'
Un beau jour il quitta le domicile Sans parler dé tous ceuss' sans domicile
Emportant mes derniers billets de mille Dans leurs carton's et dans nos belles villes
En me disant... que j'avais de la veine A qui l'on dit? : 'Mon Dieu, quelle veine
Car il laissait pour consoler ma peine Ça sérait pir' si vous étiez Hellènes !'



Tango, tango, tanta tatamitaina L'euro, l'euro por qué pareille miséria
Moi, pauvre, me y plourais comme une baleine C'est encore oune invençion' de fonctionnaira
Que ça trempait mon bandonéon Les technocratés, vamos en' prison'
Ça mouillait toutes mes partitions Qué ça nous lâche en'fin' lé grapillon'
Mais l'amour m'a ramené l'infidèle A l'Europe on veut bien rester fidèle
Oui, mais pas tout seul, il traînait une ribambelle Oui, mais pas seuls, et sans traîner la ribambelle
Des mutchachos qu'il avait eu en ville Dé ces Etats sour lesquels on spécoule
On s'est retrouve complet a domicile Yé souis pas Grec, pas question' qu'on m'encoule

Lou padre, la madre et toute les tchquitina Lou padre, la madre et touté leurs cousinos
La grand padre, la grand madre et l'armada des cousines La grand padre, la grand madre et touté la famillos
Y avait l'oncle et la tante et toute... Y avait la tante, sa femme qui venait de Lesbos
Non, non, mais j'oublie quelque chose Ah! Y avait des pédalos
Oh ! Pauvre de moiEt c'est nous qu'on l'aura dans l'os
RécapîtulonsA moelle


Y'avait lou padre, la madre et toute les tchiquitina
Grand padre, grand madre et l'armada des cousines
Y'avait sa tante, son oncle venus de Saragos
Ah! y'avait les quatre gosses
Et la Tantina de Burgos
Grin Grin




Une autre parodie est répertoriée pour La tantina de Burgos d'Annie Cordy :





Quelques parodies parmi prises au hasard :